Mon faire-part avec Popcarte

Elle est posée là, sur notre nouveau comptoir de bois. Lorsqu’ils l’aperçoivent, les gens s’exclament. Que c’est joli! J’aime la police! C’est vraiment vous sur la photo? Mais une question surtout les taraude : est-ce que c’est vrai?

La réponse est que non, ce n’est pas vrai. Mais je l’accompagne toujours d’un sourire. Car oui, ça pourrait l’être. La date est celle de notre anniversaire de rencontre. 2019. Nous fêterons alors nos douze ans. Fêterons-nous autre chose ce dimanche-là? Impossible à dire. Peut-être? Qu’en pensez-vous?

Reste cette carte. La courbe délicate de nos noms d’emprunt. La photo à l’intérieur dont j’ai changé la teinte. Les pleins et les déliés, la rondeur des mots d’annonce. J’adore cette carte. L’annonce et les noms sont faux mais le bonheur et l’amour y sont véritables.

J’ai réalisé cette carte pour vous. Je voulais essayer – ainsi qu’on me l’a proposé – le site français de création de cartes Popcarte. Je me suis demandée ce que vous, vous aimeriez créer. Quels seraient vos besoins. J’ai autour de moi des gens qui annoncent tous les jours leur mariage prochain. Même si l’on dit que le mariage a moins le vent en poupe et que la mode est à l’union libre, et au PACS (ça tombe bien, car il y a des cartes d’annonce de PACS également). Vous pouvez retrouver les faire-part sur la page dédiée de Popcarte

Les cartes d’anniversaire

Ce sont les toutes premières cartes que j’ai regardées. Je n’avais jamais songé avant à faire une carte d’anniversaire moi-même. J’en achète pourtant tous les mois, pour différentes personnes. Des collègues, des proches, des gens de Montréal et quelques-uns de France. Je les choisis soigneusement, je ne suis pas de ceux qui prennent la première sur la tête de gondole. J’y passe de longues minutes. Prenant, reposant, hésitant.

J’ai fait de même sur Popcarte. J’ai arpenté. J’ai scrollé vers le bas. Je suis remontée. Je les ai comparées. J’en ai finalement choisi une avec photos. Je les ai sélectionnées, les ai intégrées. J’en ai changé deux. Et je suis revenue à ma sélection initiale (je suis d’une inefficacité redoutable). J’ai réfléchi au texte, j’ai fait quelques rimes. Elles étaient grossières alors j’ai dû recommencer. Je ne vous la montrerai pas. Elle est mon secret pour plus tard. Mais voici quelques exemples que j’avais retenus, dont celle ci-dessous qui est même disponible en version aimantée (je rêve de recevoir ça pour mon anniversaire! Quelqu’un? Youhou?).


Je voulais tester le caractère pratique du site. J’ai proposé à mon amie d’envoyer une carte à son tour. Son neveu fêtait son anniversaire, elle a donc parcouru les cartes pour enfants. La version cowboy l’a séduite. Elle n’a eu plus qu’à charger sa photo, et l’affubler de quelques artifices, comme une moustache et un chapeau. Le petit M. l’a reçue quelques jours plus tard et ouverte le jour J. Il était heureux et sa maman a confirmé nos premières impressions : la photo était impeccable, et la carte d’une qualité irréprochable.

Les cartes postales

C’est par elles que tout est arrivé, un précédent essai ayant donc mené à d’autres. Pour l’occasion, j’ai sollicité de nouveau Mamy, dont le mur ferait pâlir n’importe quel collectionneur. J’ai procédé comme la dernière fois : une fois l’application Popcarte téléchargée gratuitement – j’ai utilisé le site internet pour mes autres créations – j’ai pu naviguer parmi les propositions. L’application est ludique, facile à utiliser. Il existe un onglet spécifiquement appelé cartes postales, avec un design particulier et le genre de petits messages que vous pouvez trouver sur les cartes du bord de mer («Vacances les pieds dans l’eau à Saint-Malo», «Bisous salés»… vous voyez ce que je veux dire?), le tout agrémenté de dessins de glaces, de coquillages ou d’un fond façon carte du monde. Pour ma part, j’ai choisi l’onglet qui proposait un agencement de plusieurs photos, comme la fois précédente. J’ai rehaussé mes photos avec un filtre spécial proposé (le genre de filtre que l’on trouve sur Instagram). Le tout m’a pris trois minutes, envoi compris. La carte postale est arrivée deux jours plus tard dans les mains de ma mère, qui se trouvait là. De son avis, la qualité est bonne, mais le rendu était un peu trop rouge, pas naturel. Pour avoir reçu et envoyé plusieurs cartes, par différentes compagnies, je pense qu’il est indispensable d’utiliser des photos de très bonne qualité, et bien exposées, sinon la qualité s’en ressent à l’impression.

Les cartes de vœux

J’avais annoncé mon mariage, fêté deux personnes dont un enfant, et envoyé deux cartes postales, alors je me suis demandée ce que je pouvais faire d’autre. Ce que vous aimeriez pouvoir faire vous. J’ai songé à ma belle-sœur qui envoie toujours des cartes pour la nouvelle année. Une jolie tradition qui se perd un peu. Devais-je essayer d’en envoyer moi aussi? J’ai fait le choix d’être égoïste. Après sélection du modèle qui me plaisait le plus, j’ai chargé mes photos. Au moment de valider, j’ai fait un truc un peu fou : j’ai sélectionné «magnet». 10*15, la même carte que je m’apprêtais à commander, mais en version qui se colle sur mon frigo, sans aide et aimant qui se barre tout le temps.

Elle est mon coup de cœur. Je l’adore. Elle est fine comme une carte, parfaitement aimantée. Les photos sont superbes. Celle que vous voyiez à l’écran est floutée mais vous n’en devinez pas moins les couleurs éclatantes et nos visages heureux.

J’ai une carte de vœux de nous pour l’année 2018. Je ne suis pas sûre que ça se fasse, de s’envoyer une carte de vœux pour la nouvelle année, mais je vous le conseille! On ne se fait pas assez de cadeaux à soi-même…

*Concours*

Popcarte vous propose de gagner, par mon unique, merveilleux et modeste intermédiaire, 40 euros à dépenser sur le site internet. Que vous ayez des faire-part de naissance à envoyer, des faire-part de mariage, des cartes en tout genre ou que vous ayez le goût, comme moi, d’essayer plein de choses et de faire plaisir aux gens autour de vous, vous pourrez les utiliser comme bon vous semble.

Pour participer, je vous propose de faire un tour sur Popcarte.com et de me laisser un commentaire ou de m’écrire un message en privé en me disant simplement quelle(s) carte(s) aurai(en)t vos préférences.

Vous pouvez participer où que vous soyez dans le monde, jusqu’au vendredi 20 octobre 23h59, heure de Montréal (je suis sympa, ça laisse de l’avance pour tous ceux qui se trouvent à l’est ;)) . Le ou la gagnant(e) sera tiré(e) au sort parmi les commentaires et messages. Un code de promotion lui sera ensuite remis par le prestataire. Bonne chance!

{Edit du 21 octobre 2017: Une main innocente et pleine du sirop d’érable du samedi matin a tiré au sort le nom… d’Alienor! Merci à toi!}
-Lexie Swing-

Cet article a été réalisé dans le cadre d’un partenariat.

 

Envoyer des cartes postales avec TouchNote

Les vacances venues, ma meilleure amie et marraine de ma fille a farfouillé sur le web pour trouver une idée originale de carte postale à nous envoyer. Nous avons ainsi reçu quelques jours plus tard une carte de ses vacances, des photos d’elle et de sa jolie famille, une vue du feu autour duquel ils s’étaient assis, etc.

J’aimais le principe, qui nous a permis de découvrir le lieu où ils s’étaient rendus et des photos d’eux plutôt que des inconnus avachis sur une plage de Provence. Le seul défaut de cette carte était sa teinte. L’impression avait comme assombri les photos.

Alors à mon tour, une fois notre fin de semaine à Sandbanks achevée, je suis partie de sa super idée et j’ai trouvé sur Internet TouchNote. L’application était bien notée, le résultat était jugé satisfaisant: je me suis lancée !

Une fois téléchargée (gratuitement), j’ai lancée l’application et me suis offert un crédit de 5 cartes. Différents modèles étaient proposés, ressemblants au principe des cartes postales habituelles : 2 cases, 3 cases, 4 ou plus… J’ai choisi des photos bien éclairées, et j’ai monté mon agencement. A l’arrière de ma carte, j’ai tapé mon texte, le même que celui que j’aurais écrit à la main depuis la plage (« on s’amuse bien à Sandbanks, les filles font des châteaux de sable… ») et j’ai rentré l’adresse de ma grand-mère après l’avoir enregistrée dans le carnet d’adresses de l’application. Elle l’a reçue trois jours plus tard et elle était ravie. Des photos de sa petite-fille, de ses arrieres-petites-filles, de la plage en fond, du lac superbe où nous nous sommes arrêtés un après-midi…

La suite, vous la connaissez si vous suivez la page Facebook: ma grand-mère m’a reniée au bénéfice de mes filles, déclarant qu’elles étaient absolument superbes. Et moi? Moi j’étais « pas mal oui ça va ». Alors que j’ai mis la seule photo potable de moi des dix dernières années. Forcément.

Les avantages :

 – Un envoi super rapide 

– Des photos personnalisées et un beau rendu final selon ma meilleure amie à qui j’ai envoyé la carte postale suivante 

– Une application très user-friendly, intuitive, qui te permet de garder en mémoire l’adresse de Grand-Mamy pour le week-end suivant.

– La possibilité d’inclure des thèmes : anniversaire, remerciements, félicitations…

– Le Magic Writing qui te permet de donner l’illusion d’un texte écrit à la main.

Les inconvenients :

– La carte est envoyée du pays de production, le Royaume-Uni si je me souviens bien. Pour ceux qui aiment les timbres et qui sont heureux de savoir que leur carte a voyagé, c’est loupé !

– Le prix peut rebuter. 2,99 dollars CAD pour envoyer la carte. Étant donné le prix du timbre pour la France, on ne dépense guère plus. Mais si vous envoyez une carte de vos vacances à Mimosas-les-Bains à votre mère résidant à Narbonne, ce n’est peut-être pas ça de gagné !

– On perd le petit côté « carte écrite sur la plage, raturée et marquée par le sel et le sable ». Plus d’écriture hésitante de l’enfant, plus de possibilité de reconnaître au premier coup d’œil l’écriture de l’émetteur.

En conclusion, je dirais que c’est, comme tout, à utiliser avec d’autres choses. Idéal si vous n’envoyez plus de cartes postales parce que vous êtes lassés du processus, ou si vos grands parents préféreraient voir vos jolis minois que celui du petit garçon payé par un photographe pour prendre la pause sur toutes vos cartes de vacances. Un peu de lettre écrite à la main, un peu d’électronique et de belles photos. Réfléchir à ce qui ferait plaisir à la personne à qui vous destinez votre carte et mixez les possibilités. Voici le secret des relations épistolaires réussies.

TouchNote (gratuit), sur iOS et Android, à découvrir sur le site internet de TouchNote.

Et de votre côté, avez-vous déjà essayé ?

-Lexie Swing-