La fameuse mousse au chocolat végane

La mousse au chocolat est le dessert végane que je fais le plus souvent. Il s’agit en fait du dessert – tout court – que je fais le plus souvent. Elle est composée d’aquafaba, le liquide qui accompagne les pois chiches dans leur boite de conserve (ou l’eau dans laquelle on les cuit, mais le calcul devient alors plus capricieux) et de chocolat, dans son plus simple appareil. Quelque peu édulcorée, elle peut se trouver nappée de caramel, truffée de pépites de chocolat, étagée avec quelques morceaux de poires…

Je publie souvent des photos de mes précieux desserts, dont j’emmène toujours quelques exemplaires au bureau. Il est courant d’en trouver également dans le bas de mon frigo.

La raison en est simple : en bons végétariens nous mangeons des pois chiches chaque semaine (il y a tant de recettes faciles avec des pois chiches) ! Avec l’utilisation du jus de la boite, point de pertes, et un dessert extrêmement bon marché, goûteux, dont vous avez surveillé et validé la composition (presque) de A à Z.

Je remplis cette page de mots pour dissimuler le fait que cette recette tient en quatre expressions : Monte l’aquafaba en neige. Fais fondre le chocolat. Incorpore l’aquafaba au chocolat. Réfrigère.

En plus court : monte, cuis, incorpore, réfrigère.

La recette :

Les ingrédients : une conserve de pois chiches, quelques gouttes de vinaigre ou de jus de citron, du chocolat.

– Ouvrez votre conserve (au Québec, nous disons «canne»), séparez le liquide des pois chiches et réservez ces derniers pour une autre utilisation.

– Pesez le liquide ainsi obtenu.

– Pesez la même quantité de chocolat (chocolat à pâtisser de préférence)

– Placez votre chocolat dans un cul-de-poule et faites le fondre au bain marie

– Simultanément, versez le liquide des pois chiches, ou aquafaba, dans le bol de votre robot ou dans un saladier et ajoutez quelques gouttes de jus de citron ou de vinaigre. Le liquide est capable de monter en neige sans ces quelques gouttes mais l’acidité donne un vrai coup de pouce au processus.

– Lancez le batteur à pleine puissance et montez votre liquide en neige, jusqu’à obtenir une mousse consistante (un bec d’oiseau se forme lorsqu’on retire le fouet).

– Admirez cette science jusqu’ici inconnue : le jus d’une conserve de pois chiches est capable de monter en neige comme n’importe quel blanc d’œuf!

– Une fois le chocolat fondu et l’aquafaba monté en neige, ajoutez une à deux cuillères à soupe de jus de pois chiches au chocolat, et mélangez vigoureusement. Si votre aquafaba est froid (vous avez utilisé les pois chiches plus tôt dans la semaine et avez réfrigéré le liquide en attendant de l’utiliser), le chocolat va figer à son contact. Mettez un peu plus de blanc monté et d’huile de coude pour retrouver une texture de chocolat lisse et souple.

– Une fois le chocolat détendu, incorporez cuillère par cuillère votre aquafaba, à la cuillère en bois ou à la maryse, tranquillement, sans casser votre blanc.

– Versez dans des pots individuels et ajoutez-y ce que bon vous semble (fruits rouges, pépites de chocolat, coulis de caramel, poires, noix, noix de coco…)

– Réfrigérez pendant deux heures (au moins).

– Donnez m’en des nouvelles!

-Lexie Swing-

Vivre de fruits et de salade {idées recettes}

Je ne voue pas un culte aux salades. « Oh si l’été c’est si frais! », « je mangerai de la salade toute l’année » et « moi une petite tomate mozza ça me fait ma journée » sont des phrases qui ne trouvent aucun écho. Je pourrais manger un camembert rôti en toute saison, ça oui. Mais les salades non.

Cependant, depuis quelque temps, je suis véritablement tombée en amour avec  les mélanges salades à feuilles – légumes – fruits. Plein de fruits.

Ça apporte de la couleur, du goût, de la fantaisie. Ça satisfait mon amour récent pour le sucré salé (brie-pommes-canneberge, chèvre-raisins…) et ça plait aussi aux enfants. Pour un barbecue avec des amis, j’ai simplement rempli pour les enfants un grand Tupperware de légumes et fruits coupés, avec quelques noix et du fromage. Grand succès! (Le plat de service est rapidement devenu l’assiette de Tempête qui y avait vidé l’intégralité du contenant.)

RecetteLa première salade est celle du barbecue. L’idée m’est venue après avoir dégusté quelque chose de très similaire dans un restaurant. Elle était tellement grosse que j’ai été incapable de finir et que j’ai emporté le restant dans un doggy bag… pour faire goûter à la maisonnée.

Dans ma propre version, j’ai donc mis du quinoa, du kale, des feuilles d’épinards, des noix, de la fêta, du concombre, des radis du jardin, des poivrons de différentes couleurs, des pommes, du raisin, et du kiwi jaune (celui dont le goût est plus doux et sucré). J’ai saupoudré de flocons d’érable et j’ai servi avec une vinaigrette à l’érable. Dans une première version effectuée plus tôt, quand j’avais tenté de copié la recette du restaurant, j’avais remplacé le kiwi par des oranges (des clémentines seraient délicieuses aussi) et ajouté des pois chiches pour un plat très complet!

RecetteJe trouve que ces salades se marient à merveille avec un barbecue, qu’ils soient fait de saucisses de porc ou de saucisses veganes. Hier, j’en ai imaginé une nouvelle pour accompagner du halloumi grillé au bbq, un fromage que je n’avais jamais testé. J’ai détesté le halloumi (peut être la marque ? N’est ce pas affreusement salé et caoutchouteux ?) mais j’ai adoré la salade.

La salade de base était faite de pousses d’épinards ajoutées à un « mélange printanier ». J’y ai ajouté des framboises, des amandes effilées, copiant une ancienne recette,  avant de disposer sur le dessus quelques tranches de poires que j’avais d’abord fait revenir à la poêle dans un peu d’huile et de sirop d’érable. Délicieux !

Découper et poêler des fruits est un peu fastidieux mais réaliser ce genre de salades ne l’est pas! Devant la mine un peu déconfite du hot-dog qu’était censé amener pour son lunch mon amoureux, j’ai pris le parti de faire un petit quelque chose de plus, pour accompagner.

J’aime ce moment où l’on se retrouve devant le frigo en choisissant tout ce qui pourrait agrémenter au mieux sa salade. Il en a résulté un mélange de feuilles, des fraises, des raisins, du kiwi jaune,  de la fêta, des noix et quelques radis.

Et vous, avez-vous des mélanges pas trop secrets à partager ?

-Lexie Swing-

Crédit photos : Lexie Swing