La famille du vendredi – Marianne au Brésil

Un vendredi sur deux, Lexie rencontre une famille, un couple, un voyageur en solo, des Français partis poursuivre leur vie loin de leurs contrées d’origine. Cette semaine, c’est Marianne, du blogue Mamagalo qui inaugure la rubrique avec le quotidien de sa famille à Curibita, au Brésil.

Quel est ton p’tit nom? Marianne, mais sur mon blog c’est Mamagalo.

De quel coin de France viens-tu? Toulouse! La ville rose, la ville de Nougaro, de la saucisse et de la violette!

Où es-tu partie vivre ta vie? Au Brésil. A Curitiba, la ville la plus européenne du Brésil.

Mais surtout quand, comment et pourquoiiiii? Mon mari et moi sommes profs, nous avions donc un grand choix d’écoles françaises dans le monde. Le Brésil nous faisait envie : c’est un continent à lui tout seul. Il est immense et très varié. Et puis, on avait dans un coin de la tête, des musiques de samba, des paillettes, des bikinis et des tongs… Mais le Brésil, ce n’est pas que ça. On est partis il y a un peu plus de 2 ans et il ne nous reste que cette année encore. Nous avions très envie de partir depuis longtemps, guidés par notre goût des voyages et surtout des découvertes de nouvelles cultures et de gens qui vivent autrement. Nous voulions faire voir à nos enfants comme la vie peut être riche ailleurs, aussi.

Qui as-tu emmené dans ta valise? Mes 3 hommes : mon chéri et mes enfants de 6 et 9 ans.

Où travailles-tu, avec quels horaires, tu déjeunes sur place? Je veux tout savoir de ton job! Je travaille dans une petite école française, située au sein d’une grande école brésilienne. Je commence à 8h25 et termine à 15 h15, avec une heure seulement pour manger : c’est un peu la course, mais, comme cela, je peux bien profiter de mes loulous en fin d’après-midi. Je mange à la cantine des profs brésiliens, avec au menu : salade, riz et feijão (haricots marron), tous les midis (il y a d’autres choix en plus, quand même!)!

Comment est la rue où tu vis? Nous vivons dans une très grande ville (3 millions d’habitants), ce qui implique beaucoup d’immeubles et de béton. Notre quartier reste cependant assez arboré et agréable, avec des petits commerces en bas de la rue : on est plutôt bien installé, bien que la vie en appartement ne nous réjouisse pas particulièrement!

La famille de Marianne./
La famille de Marianne./

Où vas-tu manger lorsque tu n’as pas le temps (ou l’envie) de faire le repas? Souvent, dans un resto japonais, car il y en a en grand nombre à Curitiba, la ville accueillant beaucoup d’immigrants du pays du soleil levant. On en a même découvert un, récemment, qui propose tout un tas de sushis et makis qui sont présentés sur une sorte de tapis roulant : ça plaît beaucoup aux enfants!

Quel rythme ont tes enfants à l’école? Le même que le mien! Nous avons peu de petites vacances, mais deux grandes périodes de un mois et demi en juillet- août et la même chose en décembre-janvier…ça nous a permis de faire de beaux voyages à travers l’Amérique du Sud.

Est-ce qu’il y a du bon fromage où tu vis? Et du bon vin? Le fromage est quasiment et tristement inexistant ici, à l’exception du parmesan…les papis et mamies glissent quelques cabécous dans les valises quand ils viennent nous voir! Le vin brésilien est affreux! On trouve, par contre, du bon vin venant d’Argentine ou du Chili : nos repas entre copains ne se font donc pas qu’au soda ou à l’eau!!

Tu pars où en vacances? Nous voyageons bien sûr beaucoup au  Brésil, qui a tant de choses à offrir : de la nature la plus profonde (Amazonie, Pantanal), aux coins plus urbains (Rio, Brasilia), en passant par les lieux chargés d’histoire (Minas Gerais, Salvador). Mais nous profitons aussi de la proximité d’autres pays : nous sommes allés au Guatemala, un pays encore peu touristique, qui nous a pourtant ébloui. Et nous avons prévu, au mois de janvier, d’aller traîner nos valises en Argentine, en Patagonie, la région des glaciers, des animaux du froid et de la ville la plus australe du monde : Ushuaia.

Et, last but not least, que fais-tu le vendredi? Le vendredi, tout est permis : soirée télé-cocooning-pantoufle-pizza avec mon chéri, soirée apéro dinatoire improvisée avec les copains, soirée belote, les filles contre les garçons ou soirée on lâche les watts- caipirinha-musique…on décompresse et on savoure le week-end qui débute!

Catégories Immigration, La famille du vendredi

1 réflexion sur « La famille du vendredi – Marianne au Brésil »

  1. Oulala…..j’ai publié de te renvoyer mon email! Et super article! :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close