Lexie a deux ans

Le côté légèrement penché c'est voulu... Si, si, c'est de l'art./ Photo DR Lexie Swing
Le côté légèrement penché c’est voulu… Si, si, c’est de l’art./ Photo DR Lexie Swing

Alerte Twitter dans mes courriels ce matin: vous avez créé le Twitter “Lexie Swing” il y a deux ans, bon anniversaire!

Deux ans, flash-back: je suis dans un appart-hôtel à Paris, dans une rue de Saint-Germain des prés. Je songe à toutes ces fois où je me tais, parce que j’estime que les autres n’ont pas besoin de mon opinion. Je me dis que ce serait bien, des fois, de pouvoir donner mon opinion. Avec mes mots, ces mots qui coulent comme de l’eau lorsque je saisis crayon ou clavier. Ces mots qui restent souvent bloqués, à la barrière de mes lèvres, après l’inspiration de trop et le “bof il est trop tard”.

J’ai le courage des anonymes.

Je créé ce blogue et le partage à quatre de mes proches. Trois mois plus tard, toute la famille est abonnée. L’année qui suit, je partage certains posts de Lexie sur ma page Facebook et accepte enfin qu’on me juge pour ce que je suis, et pour ce que je dis.

Et qu’est-ce que ça fait de bloguer?

1) On parle de soi à la troisième personne. “Le dernier billet de Lexie”, “Il faut que j’aille voir Lexie”… On se dédouble avec plaisir, au rythme des articles et des commentaires. Mais nous allons bien, merci.

2) On cache son identité. Une bonne moitié de mes lecteurs me connaissent “pour de vrai”, ils savent donc que je porte un nom long comme un jour sans pain. Pour les autres, Lexie, tiré d’un nom courant dans ma famille, est une bonne alternative. Un nom qui, sous certains aspects, me ressemble un peu plus.

3) On cache l’identité de ses proches. En deux ans, j’ai mis en tout et pour tout une photo de Miss Swing et aucune de Mister (il a l’âge de porter plainte). Internet étant ce qu’il est, je n’ai aucune envie d’exposer leurs visages aux yeux d’un pédophile psychopathe de Trugudu-sur-mer. Je vous rassure, ils sont très beaux, sinon j’aurais déjà déménagé.

4) On a des urgences intellectuelles. On voit passer une mariée très pomponnée, un bébé joufflu, une pétition pour sauver les baleines et hop, l’esprit se met en marche. La réflexion se fait frénétique, l’envie d’écrire impérieuse. Alors on note, sur un coin de table, une serviette, un carnet. Ou sur son iPhone, onglet Notes, directement délivré dans les courriels de Lexie.

5) On fait des moments difficiles des instants comiques. Quand vous vous retrouvez allongée sur un trottoir en train de tenter de rattraper Léo l’hélico sous une voiture, vous ne pestez plus, non. Vous vous dites: “Je tiens l’histoire du jour”. Voilà. C’est un remake du “scoop” en journalisme. Sauf que c’est vous qui avez mal.

6) On raconte des trucs improbables. Vos phrases commencent par “Y’a une fille qui racontait l’autre jour…”. Au début vos proches pensent que vous parlez de votre voisine de table à la cantine de midi, mais très vite ils comprennent que non, vous parlez d’une blogueuse, une fille qui vit probablement à 10000 km de là (ça arrive souvent quand vous immigrez :)) et que sa diatribe ne vous était pas adressée, mais a bien été “entendue” par quelques centaines de lecteurs, dont vous. C’est une copine donc.

Et vous, blogueurs, blogueuses, ça a changé quoi à votre vie?

 

-Lexie Swing-

 

PS: Il y a  deux ans, assise dans ma chambre d’appart-hôtel à choisir le nom de mon blogue, j’ignorais que quelques mois plus tard, je devrais choisir un autre nom: celui de ma fille. J’étais enceinte de 5 jours.

18 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Jenzinha dit :

    Chez moi, ça a changé un truc de manière considérable : aujourd’hui, quand je choisis un plat au restaurant, j’ai tendance à le choisir en me demandant si je pourrais en parler sur mon blog ou non !
    Je tiens aussi un blog dédié à la santé, et je remarque que je ne vais plus chez le médecin dans le même état d’esprit ! J’ai beau être pharmacienne de formation, je garde les écoutilles bien ouvertes pour tout emmagasiner ce que me dit le doc’, de façon à en faire un super article après :-)
    Enfin de manière générale, je ne vois plus le monde pareil. Et je dirais que le fait de bloguer m’aide à vivre moins négativement le fait de ne pas trouver de travail au Portugal, car ça m’oblige à chercher et à profiter du positif que le pays offre (c’est bête de faire un blog pour ne faire que s’y plaindre). Que du + ! Même mon mari a tendance à penser les choses en fonction de mes blogs héhé

    1. lexieswing dit :

      Je ne connais pas celui sur la santé, tu me montreras?

  2. Manon dit :

    Joyeux Anniversaire Lexie Swing!!!
    En rangeant les cartons chez mes parents j’ai retrouvé une partie de notre correspondance d’antan…
    Tu étais déjà doué pour romancer les petits tracas de notre quotidien d’ado…
    Continue c’est aujourd’hui encore un plaisir de te lire!!

    1. lexieswing dit :

      Lol, tu as retrouvé ton agenda? ;)

      1. Manon dit :

        Oui et puis qq feuilles A4 noicies de mots et qq photos aussi…

  3. ifeelblue dit :

    joyeux bloganniversaire :) je me suis tellement reconnue dans ton point #4! :D

    1. lexieswing dit :

      :) qu’est ce que ça a changé pour toi le blogue sinon?

      1. ifeelblue dit :

        hmmm… ça me bouffe plein de temps? :D
        ça me force à écrire de façon régulière et ça c’est vraiment bien :) ça me fait extérioriser des choses (et ça aussi ça fait du bien), je pense que je prends davantage confiance en moi à travers le blog aussi… mais vraiment, ça me bouffe plein de temps! :D

  4. Paddy dit :

    Finalement Miss Swing est bien ton premier rejeton. Elle a précédé Mister Blog de 5 jour !

    1. lexieswing dit :

      ah ah oui Papa, mais si tu comptes les poilus, j’en avais déjà eu un paquet de rejetons avant ça ;)

  5. Marianne dit :

    Trugudu sur mer… et tu te moques de Couilly pont aux dames

  6. Jessica dit :

    mon blog me permet de moins saouler mon mari et avant mes parents… Je suis du genre à raconter tout et n’importe quoi.

    sinon pour le nom le plus long (tu parles bien de prenoms incluant nom de famille.?), je suis sûre que je te bats. :)

    1. lexieswing dit :

      Je parlais juste du prénom, à moins que tu aies un prénom composé je te bats! Et sinon, ton nom de famille, c’est le genre à rallonges? Tu as celui de ton père ET celui de ta mère (on a fait ce coup là à ma fille aussi ;))?

      1. Jessica dit :

        Ahhh si c’est que le prénom!!! :D Alors le nom de mon père est déjà long, je n’ai pas ajouté le nom de ma mère mais le nom de mon mari et j’ai deux prénoms. Ça te donne :
        Anne-Marie Jessica C_ _ w P_T W_n – D_ _ _ _ _ _x ( bon là c’est un peu le jeu du pendu haha mais bon t’as compris :P).

        Ce qu’il y a de bien dans un nom long, c’est qu’à la banque (et ailleurs) les gens te posent toujours des questions. Ça te permet de taper la discut’ :))) et de retarder les autres clients *_*. Par contre sur toutes mes cartes, il manque souvent des lettres ou un prénom :P

        J’espère que vos noms de famille sont courts sinon ta fille aura mal à la main quand elle écrira son nom :P

      2. Jenzinha dit :

        Lol ! Faut venir au Portugal ! Ici, ils ne comprennent pas quand les noms ne prennent pas 4 lignes sur les formulaires administratifs ! :-D

  7. pomdepin dit :

    On fait des rencontres (virtuelles) absolument géniales! Et bon anniversaire :)

  8. Emilie dit :

    Bravo pour cette belle aventure, c’est que du bonheur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s