Onze minutes, de Paolo Coelho

paulo coelhoOnze minutes. Onze minutes de quoi? De silence? D’absence? D’amour? Non : de sexe.

J’ai mis 2 jours à le lire et il y avait tant de fois des citations à noter que je n’en ai notée aucune.

Je vous dirais « ben c’est un Coelho quoi », mais en fait c’est le premier que je lis.

Vous, vous en avez déjà lu d’autres, sûrement, alors je vous le dis « c’est un Coelho quoi ».

Extrait : « Un être qui vit intensément jouit tout le temps, le sexe ne lui manque pas. S’il a un rapport sexuel, c’est parce qu’il y a profusion, que son verre est tellement plein qu’il déborde, que c’est inévitable, qu’il accepte l’appel de la vie, qu’à ce moment, à ce moment seulement, il parvient à perdre le contrôle. »

Extrait 2 : « Vous savez où se trouve le point G? » La femme rougit, toussota, mais s’enhardit à répondre : « En entrant, au premier étage, fenêtre du fond. »

 

-Lexie Swing-

 

 

Catégories Lus et dévorés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close