Parce que tu m’épates

La petite Sophie à 19 mois./ Photo Jen Spenningsby
La petite Sophie à 19 mois./ Photo Jen Spenningsby

Chaque jour nous assistons, incrédules, à la façon dont tu ordonnes ton petit monde. Si tu parles déjà bien pour tes 19 mois, tu comprends encore mieux, et presque tout. Chaque jour, tu nous laisses pantelants d’admiration. D’ailleurs récemment…

– Ton père t’a descendue de ta chaise haute avant de glisser à ton oreille : « Va chercher le livre avec Elmer, et attends moi sur le canapé ». Tu n’avais lu l’histoire d’Elmer qu’une seule fois, mais qu’importe, tu l’as sortie triomphalement de ta pile de livres avant de te hisser avec force efforts sur le canapé trop haut.

– Tu nous a dit que tu avais « fini » tandis que tu étais dans le bain. Lorsque ton père est arrivé, tu avais rangé tous tes jouets, et tu désignais ta serviette.

– Ce matin, tu es partie dans la chambre parentale, et puis tu es revenue, désolée : « Papa dodo »…

– Tu as regardé l’image, puis le puzzle, puis l’image, puis le puzzle, puis en deux temps, trois mouvements, tu as assemblé le puzzle, posé triomphalement l’image dessus avant de passer au suivant.

– « Passe moi le cochon » demande ta marraine en désignant ton nouveau jeu. Tu n’as jamais vu de cochon. Qu’importe, tu cours vers la table, soulève les animaux un à un, et puis voilà, finalement, si, tu sais : tu empoignes la pièce de bois rose et la ramène ravie.

– Nous partons en balade. Tu es impatiente. D’ailleurs tu as déjà tes chaussures et ton chapeau. Tu nous vois nous activer et hop tu passes à l’action, saisissant les chaussures de chacun avant de les lui poser devant les pieds, sans jamais te tromper. « Nan chérie, je ne veux pas celles-là, je vais prendre mes baskets », je te dis. Aussitôt dit, aussitôt fait, tu remportes les ballerines, les échangent contre mes baskets, que tu tentes ensuite désespérément de m’enfiler sur les pieds tandis que je finis la vaisselle.

Chaque jour qui passe apporte son lot de découvertes et de stupéfaction. Et vous, comprennent-ils tout?

-Lexie Swing-

Catégories Enfants

5 réflexions sur « Parce que tu m’épates »

  1. Ca me fait le même effet! On est tellement surpris de les voir tout comprendre c’est fou!

    1. Oui, on fait des phrases, parfois compliquées, et ils ne semblent jamais vraiment douter

  2. vraiment ces petits bouts sont carrément épatants ! Je ne me lasserai jamais de m’extasier non plus je crois ;-)

    1. Arf, qd mon amoureux rentre, je commence souvent mes phrases par « tu ne devineras jamais ce qu’elle a fait » lol

  3. Il comprend tout aussi et je trouve ça fou aussi.
    Du coup je le pousse, je le teste et quand mes demandes deviennent compliquées, il commence à réfléchir avec un petit rire « héhéhé » l’air de dire « c’est un piège ça » et j’adore.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close