Tannée du froid

Froid./ Photo Geert Schneider
Froid./ Photo Geert Schneider

Je suis tannée du froid. À en croire les gens qui vivent ici depuis des décennies, c’est la première fois qu’il fait aussi froid aussi longtemps. Appréciez la précision. Il a déjà fait aussi froid. Il a déjà fait froid longtemps. Mais aussi froid aussi longtemps, non.
Malgré les températures redoutables de ce mois (le -20 indiquait presqu’un redoux), ce n’est pas tant le froid extrême que la longueur qui commence à me moutarder le nez. Si le soleil est bien présent pendant l’hiver, il ne réchauffe guère. Point de caresse apaisante d’un rayon bienvenu, le froid est bien trop froid pour autoriser une telle entorse à l’hiver.
Je n’envie pourtant pas l’hiver français de mes régions. La pluie et le brouillard sont deux expressions climatiques dont je me passe avec facilité désormais. Mais la longueur de l’hiver est déprimante.

Demain, bientôt, ce sera mars. Les cabanes à sucre, le (vrai) redoux annoncé. -2 en fin de semaine. Et puis avril. Avril et … la pluie. Exit la douceur du printemps, avril est devenu mon number 1 des worst months ever, à peine éclairé par les bougies soufflées pour mon anniversaire. Deux ou trois semaines de pluie infamante pour ce mois réputé être celui du renouveau, de chaussures mouillées, de cheveux trempés. Lorsque l’on sort de six mois d’hiver, la pluie c’est l’enfer, c’est l’ennemi.

Je suis tannée du froid, et si j’en crois les gens qui persiflent le matin dans mon train, cela ferait presque de moi une vraie Québécoise. Car celui qui croit que les Québécois ne sont heureux que dans la neige ne les a jamais croisés au sortir de l’hiver, quand les jupes sont plus courtes que la barre rouge et verticale sur le baromètre.

Heureusement, bientôt mai sera là, dans deux mois?

-Lexie Swing-

8 commentaires Ajouter un commentaire

  1. ifeelblue dit :

    les mois de mars et d’avril sont ceux que j’aime le moins ici. Tu attends un printemps qui n’arrive jamais, y a toujours une dernière tempête de neige en avril pour te saper le moral… Au final, le souci c’est pas tant l’intensité de l’hiver, je trouve, mais plutôt sa durée. Courage, on a fait le plus dur! ;)

    1. lexieswing dit :

      Oui c’est exactement ça, c’est la durée… Si nous avons suffisamment de sous de côté l’an prochain, nous couperons la fin de l’hiver par un petit voyage au soleil je crois.

  2. Pomdepin dit :

    Bon courage! Quand tu parles de -20, j’ai des frissons tellement c’est froid, je ne sais pas comment tu fais.

    1. lexieswing dit :

      Ce n’est pas le même froid c’est pr ça. Ds mon souvenir l’Angleterre est très humide alors je pense que par -20… tu meurs lol! Là le froid est bcp plus sec.Quand je suis en France je ressens le même froid à -5 qu’ici à -20 disons….

  3. Dur climat… Dans ma montagne française je m en sous bien cet hiver mais c est vrai qu on attend toujours mai avec impatience !

    1. lexieswing dit :

      Dans quelle montagne vis tu?

  4. Zhu dit :

    Pareil ici, et je me sens mal de me plaindre alors qu’on a passé janvier au soleil. Mais là… c’est rude.

    Le coup du « pire hiver » on me le fait tous les ans depuis 12 ans que je suis là. Là ce qui me tue c’est le froid constant, jour après jour… marre!

  5. petiteyaye dit :

    Et comme on dit : en mai tu feras ce qu’il te plaît !! C’est exactement l’effet que me fait la chaleur et l’humidité en novembre, après 4 mois à plus de 40 degrés, j’ai juste envie que ça s’arrête et ça n’en finit plus de trainer en longueur…. bon courage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s