Le congé parental au Québec : en profiter?

En pleine découverte./ Photo DR Lexie Swing
En pleine découverte./ Photo DR Lexie Swing

Le Québec possède quelque chose que le monde occidental nous envie (sauf les nordiques, je suis sûre que les nordiques ont inventé un truc mieux encore) : le congé parental bien rémunéré. Les prestations se présentent ainsi :

Congé maternité :

  • 18 semaines (congé long) rémunérées 70% de votre revenu hebdomadaire moyen.
  • 15 semaines (congé court) rémunérées 75% de votre revenu hebdomadaire moyen.

Congé paternité :

  • 5 semaines (congé long) rémunérées 70% de votre revenu hebdomadaire moyen.
  • 3 semaines (congé court) rémunérées 75% de votre revenu hebdomadaire moyen.

L’avantage par rapport aux autres pays, c’est ce qui suit : le congé parental. Un congé pris par la majorité des parents, bien ancré dans la conscience collective et qui est généralement (mais pas universellement, faut pas déconner) bien admis par les employeurs.

Congé parental (partageable entre les deux parents) :

  • 32 semaines (congé long) dont 7 semaines payées à 70 % et 25 semaines payées à 55%
  • 25 semaines (court court) payées à 75%.

Le congé long permet donc à la famille qui le choisit de garder son enfant pratiquement jusqu’à ses un an, en admettant que la mère se soit arrêtée de travailler juste avant la naissance (il n’y pas de moment type pour s’arrêter, c’est au choix de la mère et/ou du médecin).

Pour notre part, nous avons fait le choix du congé court, mieux rémunéré. Nous l’avons également partagé. Aux 6 mois de la petite mandarine, je passerai la main à son papa pour reprendre le travail. Il s’en occupera à temps plein jusqu’à fin avril, date à laquelle elle prendra le chemin de la garderie (pour laquelle nous venons d’obtenir une place, hourra!).

Et vous, Québécoises, quel choix avez-vous fait? Et autour de la planète, ça donne quoi les congés maternité/paternité/parentaux?

-Lexie Swing-

20 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Max dit :

    Tu oublies juste un point qui a son importance : le 75% de rémunération est plafonné à une rémunération maximale de 70K annuelle. C’est déjà bien, mais quand votre rémunération est supérieure, ça fait une belle différence sur 2 semaines de congé paternité (ou maternité).
    Dans notre cas, Sophie a pris le congé court, et moi également (je l’ai même raccourcis d’une semaine car la perte de salaire était trop importante). Mais c’est sur que c’est super bien comme arrangement pour la famille

    1. lexieswing dit :

      J’ajoute que gagner plus de 70K ne doit pas concerner la majorité des gens quand même. Je fais une bonne job avec des responsabilités, et je suis fort loin de ce salaire.

      1. maxetsophie dit :

        Tout dépend de ton domaine… dans l’IT 70K c’est un peu le salaire d’entrée en fait…. les salaires autour de moi sont plutot compris entre 80K et 110K

  2. lexieswing dit :

    Interessant comme point que tu soulèves! Je n’étais pas concernée, ni mon chum, mais je comprends ce que tu soulignes. Tu as pris seulement deux semaines du coup?

    1. maxetsophie dit :

      oui je n’ai pris que 2 semaines car la perte était loin d’être négligeable, surtout au moment des taxes scolaires et autres taxes de Bienvenue à payer… Mais heureusement que ma RH m’en a avisé car je n’avais pas fait attention à se plafond, et je pensais prendre 3 semaines au départ, ça aurait fait un gros trou dans nos factures…

  3. Pepine dit :

    Ici, en France, on a fait de choix que je prenne le congé maximum les 2 fois. 6 mois pour numéro 1 et jusqu’au 3 ans de numéro 2. Ici la rémunération est la meme pour tout le monde. Le salaire ne rentre pas en compte. Et c’est bien dommage. Depuis le 1er janvier il y a eu une réforme et à partir du 2eme enfant le congé est à partager entre le couple. Jusqu’à 18 mois pour l’un. Ce qui n’est plus rentable pour les familles, l’homme gagnant en général plus que la femme. La rémunération de base est de 390e par mois. S’ajoute d’autres allocation et d’autres types de congés que le temps complet mais la perte de salaire est tout de même conséquente.

    1. lexieswing dit :

      Avec la nouvelle loi, tu aurais pu prendre au maximum 18 mois c’est ça?

  4. Marianne dit :

    Là maintenant, ça me tenterait bien mais c’est inenvisageable. Avec l’allocation de base et les aides, on arrive à 700 euros par mois et la perte de salaire serait trop importante. Ça pourrait le faire si monsieur était intéressé mais c’est pas le cas :-)
    Et félicitations pour la place en crèche !

    1. lexieswing dit :

      Allez JB on se motive…. ;)

  5. Zhu dit :

    Je ne sais pas ce que j’aurais fait. Je pense que je me serais arrêtée un peu, quelques mois. Pas un an… j’aime travailler, je crois que ça m’aurait manqué.

    Mais évidemment, je suis tombée enceinte quelques semaines après avoir démissionné de mon super-travail-méga-bien-payé pour me lancer dans la vie de pigiste. Conclusion, deux jours après avoir accouché, j’avais Mark au sein et l’ordi sur les genoux :lol:

  6. lexieswing dit :

    Est ce que c’était facile de faire les deux en meme temps : bosser et s’occuper de Mark?

    1. Zhu dit :

      Mais évidemment. Je suis une femme accomplie et une mère parfaite.

      Nah, j’déconne. Je ne sais même pas ce qui m’est passé par la tête ni comment j’ai tenu le coup. Les deux trois premiers mois, ça allait, il dormait encore pas mal, un nouveau-né, quoi. Je l’avais dans l’écharpe et je bossais à l’ordi. Après, l’horreur. Il a commencé à arrêter de faire la sieste régulièrement vers 6 mois, je pétais les plombs parce que Mark qui dort = je peux travailler. Je devais constamment faire des choix, genre je bosse ou je mange ou je me repose ou je prends une douche. Je passais mes nuits à bosser, puis j’enchaînais avec Mark. Feng travaille aussi de la maison, on se refilait le bébé au sens propre du terme. On n’a jamais eu d’aide extérieure, la merde quoi.

      Les mois qui ont suivi, encore pire car je me retrouvais à essayer de trouver des activités pour Mark tout en stressant à mort parce que je voyais le travail s’accumuler sur mon téléphone, les courriels qui arrivaient, etc. Je ne savais plus comment « occuper » Mark (surtout à partir d’un an). Je n’avais pas de réseau d’amies avec des enfants dispo en journée non plus…

      Bref, finalement, quelques semaines après ses deux ans, garderie. :-) Ouf. Enfin des journées qui ont du sens. J’ai culpabilisé à mort, nos deux première garderies ont fait faillite, la route a été sinueuse… mais ça va mieux je crois :-)

      1. lexieswing dit :

        Bon sang quel périple! Et quelle merde oui… C’était trop onéreux la garderie pour l’y mettre avant?

  7. Marine dit :

    Version courte ici aussi ! (Et écourtée) J’en parlais sur le blog aussi. Contente du temps passé avec mon bout’chou, j’imagine qu’à n’importe quel mmt le retour au travail (qui est = séparation) est difficile mais j’étais aussi satisfaite qu’il rentre en garderie et soit stimulé différemment ! Difficile paradoxe parental ! :)

    1. lexieswing dit :

      Tu as écourté la version courte ? :) Tu devais reprendre le boulot plus tôt? Pr ma première j’avais hâte aussi de l’envoyer à la garderie, j’avais l’impression qu’elle allait y apprendre plus de choses qu’avec moi, et j’avais envie aussi qu’elle développe une vie en dehors de nous.

  8. Mathilde dit :

    Bravo pour la place en garderie ! Elle est adorable cette petite mandarine :)
    Est-ce que B est une grande sœur comblée ??
    J’avoue que c’est chouette ces congés, ça donne presque envie ;)
    Bises.

      1. Mathilde dit :

        Ah ah non pas pour tout de suite !

  9. Anne-SO dit :

    J’ai découvert le blog il n’y a pas longtemps et j’ai vraiment aimé ton style d’écriture et de voir la Vie !
    Je suis actuellement en congés parental pour bébé 3 ! Elle a maintenant 6 mois ET DEMI, ça compte nan ? C’est la première fois que je prend un congés. Pour les 2 autres, je n’ai pas vraiment arrêté. J’ai donc pris jusqu’au 1 an de ma louloute. Comme il a été dit précédemment, depuis le 1er janvier 2015, il faut prendre 18 mois pour la maman et 18 mois pour le papa et la CAF paye aux environs de 400 €. De notre côté, il est impossible pour mon conjoint de prendre 18 mois de congés. Il y a une autre solution, dont nous avons choisi, qui consiste à prendre un congés majoré. Tu prends moins longtemps mais tu as un peu plus de 600 € par mois et seul un des parent peut l’utiliser. Le congés ne peut pas excéder la première année de ton enfant donc au final ça me fait 8 mois de congés parental. J’avoue que je ne savais pas du tout si j’allais aimer cette situation car je suis assez accro au travail et je ne me voyais pas trop rester à la maison. Au final, j’adore et je n’ai pas du tout envie de reprendre… mais ça c’est une autre histoire !

    1. lexieswing dit :

      Oui c’est surprenant hein? Moi non plus je ne m’y voyais pas du tout et puis au final… on s’amuse bien à jouer les mères poules :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s