Expatriation : perdre le fil

Après 3 ans et demi d’expatriation, je commence à perdre le fil du quotidien en France. Si vous suivez également la page de Lexie sur Facebook, vous savez ainsi que je crois que Saint-Maclou s’appelle Saint-Macrou et qu’il s’agit d’un magasin de bricolage (en même temps, Macrou…).Vous aurez compris, aussi, que j’ai suivi de loin les présidentielles françaises et que je confonds volontiers les candidats. Je ne vote pas cette année car je ne me suis pas inscrite sur les listes électorales à temps. Un oubli qui a tout de l’acte manqué. Si MLP m’entendait, elle me priverait de mes droits et de ma citoyenneté d’un revers de la main. Je suis de ces damnés pions français qui s’enorgueillissent de vivre loin, en commentant à loisir les actualités de la Mère-Patrie depuis leur radeau de fortune. Je suis une Française de l’étranger, sans bien comprendre en quoi cela m’impacte, sauf quand un candidat menace de nous taxer, ce que je trouve bien malhonnête, sorte de menace sans tambour ni trompette, qui paraît omettre que des impôts nous en payons, dans les pays où nous vivons.

Je ne pouvais quand même pas laisser filer comme ça les choses. Alors j’ai fait ce chacun, j’espère, fait lorsqu’une responsabilité lui incombe et qu’il n’a pas les clés de la chambre forte. Je me suis informée. Je me suis plongée dans mes pages préférées : celles des Décodeurs du Monde : http://www.lemonde.fr/programmes/. J’ai affiché les pages des programmes, pour savoir de quoi il retournait. J’avais besoin des Décodeurs pour comprendre les contextes, pour verbaliser certaines propositions volontairement brumeuses.

J’ai toujours voté par principe, plutôt que par conviction. Je votais pour un parti, une tendance, plutôt que pour un homme ou une femme. Je votais pour un bord, et non pour un programme. Pour la première fois que je ne vote pas, je sais aujourd’hui que j’aurais voté pour quelqu’un. Pour des idées, pour des propositions. Au regard, aussi, de mon expatriation. Pas en raison de mon statut de Française de l’étranger, mais plutôt pour mon vécu d’immigrée, et d’émigrante. Pour la vision que j’ai des choses, avec un recul de plus de 6000 km. Parce que j’ai désormais connu d’autres systèmes, et pris la mesure des qualités et des défauts de ce que j’avais connu ma vie durant.

Je me suis toujours demandée, en lisant des articles comme «le système scolaire de Perlimpinpin parmi les meilleurs au monde» ou «réussite du multiculturalisme dans la société de Pétaouchnok», pourquoi on ne mandatait pas des chercheurs pour étudier ces systèmes qui réussissent et les implanter chez nous. Il paraît que chaque pays a ses spécificités. J’ai du mal à croire que nos individualités nous empêchent de nous améliorer. On sait améliorer n’importe quelle technologie et booster leur performance en deux clics de souris, mais on est incapable d’améliorer notre système scolaire, notre justice, notre système de santé ou même notre société.

Je regrette, tiens, de ne pas voter. À défaut de me sentir concernée, j’aurais au moins pu le faire pour mes neveux, les enfants de mes amis, mes amis, ma famille, pour tous ceux dont l’avenir est là-bas. Mais il manque toujours quelque chose, une forme de légitimité. Je suis de ceux qui croient qu’on devrait pouvoir voter dans le pays dans lequel on vit, travaille et grandit, plutôt que dans celui d’où l’on vient.

Mais c’est propre à chacun, le vote. Il y a les très informés, ceux qui votent pour le candidat le plus sympa, le moins menteur, ceux qui votent pour l’avenir et ceux qui n’y croient plus, non plus. Qui voient passer les années et les élections avec une similitude déconcertante, une répétition telle que lorsque notre présent sera le passé de leurs livres d’histoire, nos descendants ne sauront plus si c’était les années 80 ou le XXIème siècle.

Et vous, y croyez-vous encore?

-Lexie Swing-

9 commentaires Ajouter un commentaire

  1. C’est marrant je pensais que ca faisait plus longtemps que tu etais partie! Pour ma part je ne vote pas en France, je pense comme toi qu’on devrait payer des taxes et voter ou on habite, pas la ou on a la nationalite… Et j’ai ete surprise de voir qui veut nous faire payer des taxes justement et pour quelles raisons (JLM qui dit qu’on voudra tous revenir profiter de la France). Bref, je suis aussi passee par les decodeurs et regarder des emitions (une en fait: On n’est pas couche, qui a acceuilli tout le monde) et je sais pour qui j’aurai vote.

    1. lexieswing dit :

      Moi aussi j’ai l’impression que ça fait plus longtemps lol!!

  2. Moi aussi, je te voyais partie depuis plus longtemps que ça!

    Je vote par principe. Enfin j’espère voter, pour le coup, j’ai toujours pas de nouvelles du TGI qui a normalement reçu mon recours lundi (y’a eu d’autres chapitres depuis mon article sur le sujet!)

    Cette année, je ne vois vraiment pas qui va devenir président. Ça fait cliché, mais franchement… pas un pour racheter l’autre. Feng ne comprends pas mon obsession à voter, au Canada et en France. Je ne sais pas comment l’expliquer… je considère que c’est mon devoir de base et que si je laisse tomber, si on laisse tous tomber… ben on va tomber encore plus bas :lol: (Eh, c’est pas pour te culpabiliser, on nous rend pas la chose facile pour voter depuis l’étranger!)

    Je vais voter, comme toujours, à l’extrême gauche (j’étais aussi, fut un temps, assez calée en course à pied quand les CRS chargeaient… ahem…). C’est là que je me retrouve le plus, même si je ne suis pas d’accord avec 100% du programme, les idées me conviennent. Je voterai blanc au second tour si on a le choix entre un con et un con (ceci peut également se mettre au féminin). J’avais voté blanc à Le Pen/ Chirac, je ne pouvais pas trahir mes conviction pour ma première élection.

    1. lexieswing dit :

      Attends comme dit Helene c’est JlM qui veut nous taxer! j’ai toujours voté mais je ne vois pas l’intérêt de voter pour la présidence d’un pays où je ne vis plus. J’ai comme l’impression d’abuser d’un droit je pense. Quand je serai citoyenne ici (je le mets au futur et non au conditionnel ;)) j’irai voter c’est certain.

      1. lexieswing dit :

        C’est fou cette affaire quand même! Je m’en remets pas que tu doives aller en cour pour exercer ton droit de vote, enfin pour pouvoir l’exercer

      2. Adrien dit :

        Le programme de Jean-Luc Mélenchon ne prévoit pas de faire payer les expatriés qui payent des impôts dans leur pays de résidence. Il veut imposer les évadés fiscaux qui ne payent pas où quasiment pas d’impôts en leur faisant payer la différence avec ce qu’ils payeraient en France (« taxation différentielle » page 65 de L’avenir en commun). C’est déjà ce que font les États-Unis pour leur citoyens expatriés.

      3. lexieswing dit :

        Merci Adrien pour la précision! Sais-tu pour qui voter de ton côté ?

      4. Adrien dit :

        Oui, je suis 100% sûr de voter pour Mélenchon depuis que j’ai lu L’avenir en commun.

        Son programme est mieux que celui des Verts pour qui j’avais l’habitude de voter jusqu’à maintenant.

        C’est le seul qui veut vraiment lutter contre la fraude fiscale estimée à 80 milliards d’euros par an par la Commission européenne (voir tout en bas de http://www.economie.gouv.fr/facileco/evasion-fiscale-chiffres-france-europe). Avec seulement un quart de cette somme, le budget de l’État serait équilibré alors que le déficit annuel est actuellement supérieur aux 3% du PIB autorisé par l’UE. C’est à se demander pourquoi les dirigeants actuels ne le font pas. La cour des compte mentionne même qu’en plus du sous-effectif, certains contrôleurs n’ont même pas accès à un ordinateur récent !

        Pour le volet économique, cet article https://medium.com/@medjawii/entrepreneur-dans-la-silicon-valley-je-reviens-si-jean-luc-m%C3%A9lenchon-est-%C3%A9lu-91e654defe18 présente son programme mieux que ce que je pourrais écrire. J’habite dans un pays nordique où l’économie est portée par la demande interne grâce à des salaires minimum assez élevés et les plus hauts salaires qui restent dans une mesure raisonnable. C’est exactement ce que veut faire Mélenchon en augmentant le SMIC et en limitant la rémunération des cadres dirigeants à 20 SMICs.

        Au niveau européen, je pense qu’il réussira à faire changer les traités car ses demandes ne sont pas démesurées. Par exemple le contrôle de la Banque centrale européenne est exactement identique à ce qu’ont les États-Unis avec la Fed. France est le premier client de l’Allemagne donc l’Allemagne a énormément à perdre en cas de Frexit suite à un référendum.

  3. J’ai été surprise en arrivant à la Réunion de voir à quel point les gens se sentaient loin de la France. « De la France », c’est ce qu’on dit ici, et pas « de la métropole », cela veut tout dire… On se sent vraiment ailleurs. Pour le moment ce n’est pas mon cas, je fais pas mal d’allers-retours entre Paris et la Réunion et je me sens concernée, mais il n’est pas imposisble que cela finisse par changer…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s