Journée américaine… place aux cupcakes

Ma nièce affectionnant le chocolat et le rose, j’ai pris une petite heure hier pour confectionner des cupcakes. C’était une journée à l’heure américaine après tout… Comme prévu, je m’étais réveillée à 2, 4 puis 6 heures, je n’étais donc plus entièrement moi-même lorsqu’il a fallu préparer les petits gâteaux ronds.

Le résultat a donné… ça:

Cupcakes au chocolat
Cupcakes au chocolat./ Photo DR Lexie Swing

A ceux qui les trouveraient moches, je précise qu’ils étaient les premiers… Loin de moi l’idée de réaliser ces petits diables sucrés tous les week-ends, j’ai une nette préférence pour les gâteaux au chocolat plantureux et pleins de beurre qui suintent le cacao par tous les pores (post recette en préparation).

Je me suis inspirée de la recette de Confessions d’une gourmande, à la lettre… jusqu’à ce que mes yeux fatigués confondent « farine » et « sucre »… 120 g de sucre pour six cupcakes, ça frôle le coma diabétique… j’ai aussitôt rajouté du chocolat, puis du beurre salé, puis un oeuf. Et au final j’ai eu 12 cupcakes (du moins 6 cupcakes et 6 « cakes only »… comme une bonne moitié des « femmes et demi » je n’ai pas le droit aux oeufs non cuits présents dans la décoration, « la faute à » la toxoplasmose).

Au final j’ai donc mélangé 120g de beurre salé et 200g de chocolat noir, préalablement passée ensemble au micro-ondes. Dans un second saladier, j’ai battu 3 oeufs et… 120 g de sucre (même pour 12 gâteaux, je pense que 100g suffisent amplement). Et dans un troisième, 120 g de farine, et 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude, tamisés ensemble. Versez le mélange oeufs-sucre dans le beurre-chocolat, puis incorporez ce nouveau mélange à la farine-bicarbonate. Glissez dans des moules à muffins et enfournez pour 22 minutes à 180° (four préalablement chauffé).

Pour le topping, le site Confessions d’une gourmande conseille un blanc d’oeuf pour 200-250g de sucre glace, je suis montée jusqu’à 240g car je trouve que sinon, l’ensemble ne se tient pas. Battez blanc d’oeuf et sucre glace ensemble puis glissez la préparation dans une poche à décoration, ou dans un sac congélation dont vous couperez ensuite un angle (pas trop grande la coupure). Dessinez un topping en partant du bord du gâteau pour monter vers le milieu et finir en pointe. Si comme moi vous n’êtes pas fan de colorant alimentaire, saupoudrez le tout de perles de sucre multicolores (ma nièce adore). Laissez prendre ensuite au réfrigérateur.

Les cupcakes, c’est physiquement sympa, et idéal pour une fête d’enfants je trouve. Gustativement parlant, j’ai toujours trouvé ça assez décevant cependant. Attention, la recette de Confessions d’une gourmande a très bon goût et vous devriez appréciez en accompagnement d’un thé ou d’un café. Mais pour un dessert ou un vrai goûter, je préfère un gâteau parfois moins joli mais avec un goût plus travaillé, des mélanges d’épices et de chocolat par exemple, de caramel au beurre salé et de pommes également, avec des jeux de texture… A ce jeu là, le macaron, adversaire direct du cupcake, a une longueur d’avance à mes yeux.

Pour l’histoire, le cupcake existe depuis le XIXe siècle, mais était très à la mode dans les 50’s surtout. Appelé aussi « fairy cake » (gâteau des fées), ce gâteau des ménagères a été appelé « cupcakes » car les mesures de sa recette se faisaient en « cup », unité anglosaxonne assez répandue en cuisine. La recette traditionnelle prônait ainsi « une tasse de beurre, deux tasses de sucre, trois tasses de farine et quatre œufs ».

 

-Lexie Swing-

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s