Invincibles rugbymen français

Samedi soir, les Bleus du rugby battaient les Pumas lors des matchs de la tournée d’automne. 39 à 22, une véritable leçon donnée aux rugbymen argentins par une équipe de France particulièrement solide. Une semaine plus tôt, l’équipe composée par le sélectionneur Philippe Saint-André laissait pourtant dubitative. Mais ça, c’était avant (je regarde trop la télé). Avant que les Bleus remportent, façon promenade de santé, un superbe match contre les Australiens le 10 novembre. Le score: 33 à 6. Quand on connaît le niveau historique de ces insulaires en matière rugbystique, ce n’est plus une victoire, c’est un hommage aux Dieux (du stade). (Non, pas ceux qui sont tout nus sur les calendriers). (Quoique…). Le problème avec les sportifs français, c’est qu’ils sont inconstants. On festoie après une victoire à l’arrachée pour finalement repartir tête basse dès la partie suivante. C’est assez agaçant. Ça explique cependant l’engouement suscité par les handballeurs français, rois presque incontestés en Europe et même au niveau mondial, de la moyenne balle ronde. Mais bref, il semblerait que cette nouvelle équipe de France de rugby soit de cette trempe là. Ou qu’elle ait décidée, comme le soulignait le site du Point après la victoire de samedi, de « ne pas être Français ». Les probabilités n’allaient pourtant pas dans le sens des Bleus, les Pumas ayant jusqu’ici remporté huit de leurs douze rencontres.

Brice Dulin incertain pour le match contre les Samoa

Brice Dulin incertain pour le match contre les Samoa./ Photo DR Pierre-Selim (http://www.flickr.com/photos/pierre-selim/)

A bord du bateau Saint-André, une charnière Michalak-Machenaud (essayez de le dire plusieurs fois, c’est un excellent exercice de diction) qui fait redécouvrir l’ex-Toulousain Frédéric Michalak au public français. Le rugbyman a ainsi pu redorer son blason en apportant la corde manquante à son jeu originel: le sens du collectif. Excellent travail de défense mais surtout un jeu au pied quasi parfait (9 sur 10) qu’on ne lui connaissait plus, voilà qui laisse augurer le meilleur pour la suite. A ne pas oublier: Florian Fritz, qui assure les coups de pied longue distance avec sa force légendaire. Autre joueur particulièrement marquant, Brice Dulin n’a, pour sa part, pas failli à sa jeune réputation. A 22 ans, l’Agenais, actuellement titulaire au Castres olympique, a fait son entrée au poste d’arrière dans l’équipe de France. Blessé au muscle fessier (plus classe que l’expression « à la fesse » comme j’allais initialement l’écrire) et à la cuisse, la participation de ce dernier reste incertaine face aux Samoa, ainsi qu’annoncé aujourd’hui en conférence de presse. Il serait alors remplacé par Benjamin Fall (Racing Métro 92), qui avait d’ailleurs rejoint l’équipe de France pour la première fois à l’automne 2009 pour un match contre les Samoa.

Pour la suite des événements et, on l’espère, des victoires, rendez-vous samedi lors d’un match qui s’annonce épique après l’éclatante victoire des Samoans la semaine dernière, tombeurs du Pays de Galles.

-Lexie Swing-

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s