Tarte chèvre, roquette et pignons

J’aime bien répéter une recette jusqu’à la maîtriser parfaitement. Ma famille mange donc le même crumble un mois de suite. Et ensuite plus jamais.

Quand j’ai vu cette recette de tarte salée à la roquette chez Marcia, ça m’a interpellé. La petite roquette qu’on jette négligemment sur un bout de pizza pouvait donc être incorporée directement à la préparation? Il fallait que je tente!

A la faveur d’un potluck (repas où chacun amène un plat) entre collègues, j’ai donc sorti mes ustensiles et mis ma nièce à l’ouvrage (c’est elle qui avait demandé :) ).

Toujours ce flou parfaitement maîtrisé ;) ./ Photo DR Lexie Swing

Toujours ce flou parfaitement maîtrisé ;) ./ Photo DR Lexie Swing

Première version: la tarte chèvre-roquettes-pignon de Marcia.

Prévoyez deux œufs, 20 cl de crème liquide, un pot de fromage type Chavroux ou Cabridoux, des pignons de pin et de la roquette.

Pour la pâte brisée, j’ai utilisé celle-ci, trouvée sur le site de Marmiton, à laquelle j’ai ajouté un œuf pour seulement 60 ml d’eau. Pour le dosage des liquides, n’oubliez pas qu’un biberon pour mouflet fait parfaitement l’affaire.

Préchauffez votre four à 200°C, 400°F.

Battez les œufs, ajoutez la crème liquide et le pot de fromage de chèvre. Salez et poivrez.

Répartissez deux bonnes poignées de roquette sur le fond de votre pâte, roquette que vous aurez grossièrement hachée à la main (l’intervention d’un enfant est amplement recommandée).

Versez votre préparation. Parsemez d’une poignée de pignons de pin (noix de pin au Québec).

Enfournez pour 40 minutes environ.

Pour la recette originale, c’est par ici.

Chèvrement vôtre./ Photo DR Lexie Swing

Chèvrement vôtre./ Photo DR Lexie Swing

Seconde version: la quiche roquette-chèvre corsé et pignons.

A la dégustation de la première tarte, ils nous manquaient à nous, amateurs de fromage, un je-ne-sais-quoi de plus corsé. Si la première version a plu à mes collègues, nous avions envie de retenter autre chose. Nous avions dans le frigo un brie de chèvre qui exploitait totalement son pouvoir olfactif destructeur depuis dix bons jours. Il était temps qu’il trépasse.

Prévoyez trois œufs, 20 cl de crème, des pignons, de la roquette, du chavroux/cabridoux et une bûchette ou un brie de chèvre.

La technique est la même que pour la première version. La seule différence est qu’au dessus de la roquette soigneusement découpée par votre progéniture, vous pouvez répartir une dizaine de généreux morceaux de votre bûchette ou de votre chèvre. Versez l’appareil, parsemez de pignons (de noix de pin), et enfournez dans le four préchauffé pour 30 minutes.

La version parfaite? « Il faudrait enlever la roquette et mettre des tomates confites et de la menthe ». Ok, merci chéri…

Et vous? Laquelle préférez-vous?

-Lexie Swing-

Publicités

Une réflexion sur “Tarte chèvre, roquette et pignons

  1. Marianne dit :

    Pas fait mais je sais que c’est la deuxième qui nous irait. Je suis accro au fromage et du coup mon homme et Jean Jésus aussi. À tel point que jj mange de la crème de saint agur au petit dej. Il est fan !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s