Rive-Sud : prendre le train de banlieue

Au bords des rails./ Photo DR Lexie Swing
Au bord des rails./ Photo DR Lexie Swing

Depuis un mois maintenant nous vivons sur la rive-sud de Montréal. À la faveur d’un achat de maison longuement soupesé – les poids du chien et de l’enfant combinés ne laissaient aucun doute – nous avons rejoint la petite ville de Saint-Bruno-de-Montarville. Parc naturel, pistes de ski, nombreuses activités sportives et de loisirs, coeur commerçant à l’image des gros villages tels qu’on en voit encore en Europe, on pouvait difficilement trouver mieux.

 Si nul ne remet en cause les qualités d’une vie en maison (seuls!!) (pas de voisins bruyants, s’engueulant, claquant ses portes, injuriant leurs femmes et maris, insomniaques, et j’en passe) et celles d’un jardin, on s’inquiète souvent des transports. “Mais comment tu fais pour venir?”, me demande-t-on sans cesse. Mr Swing travaille sur la Rive-Sud, il voyage donc en voiture, et a du même fait la responsabilité de la miss à couettes (matin et soir, jalousez-moi :)) qu’il dépose et reprend à la garderie.

Et moi ? Moi j’ai découvert le transport en train. Que j’appréhendais, je dois le reconnaître. Sera-t-il à l’heure (une vraie question à se poser lorsqu’il fait -23 comme aujourd’hui) ? Ressemble-t-il à un RER parisien ? Trouverais-je une place assise ? Et puis combien de temps ça me prendra pour arriver au travail ?

 Dire que j’ai été agréablement surprise est un euphémisme (quoique les euphémismes sont d’ordinaire réservés aux idées négatives il me semble). La gare de Saint-Bruno est située un peu en dessous de la ville, sur le chemin de Mr Swing, mon chauffeur particulier! En fait de gare, il s’agit vraiment de quelques abris dispersés le long de la voie de chemin de fer, située à même hauteur que nous. Une vraie gare de campagne! Le train arrive à petite allure, nous montons, le chauffeur observe les passagers debout sur le marchepied. Lorsque les retardataires ont rejoint leurs sièges, il redémarre, toujours à petite allure (50 km heure environ).

 A l’intérieur, c’est neuf, propre et riche en places assises. En montant à Saint-Bruno, peu de chances de se retrouver debout, les sièges ne manquent pas! On s’assoit confortablement, pour un court voyage, au son des gens qui pianotent et des pages de livres qui se tournent. Deux nouvelles gares et nous attaquons la traversée du fleuve Saint-Laurent par le pont Victoria. Un moment assez magique.

 

Traversée du pont Victoria./ Photo DR Lexie Swing
Traversée du pont Victoria./ Photo DR Lexie Swing

25 minutes après notre départ, nous entrons en gare de Bonaventure, tout près du métro du même nom. Les passagers sortent en rang d’oignons, laissant patiemment s’intercaler les voyageurs des autres wagons. Nul ne peste et tout le monde attend son tour, encore un peu endormis que nous sommes par le doux voyage.

 10 minutes et une petite balade à pied – dont une partie en souterrain commercial – plus tard, je rejoins la rue Peel où je travaille. À cinq minutes près, mon temps de voyage est donc équivalent à celui que j’avais en provenance du quartier d’NDG à l’ouest de Montréal, mais je n’ai aucun changement et j’ai toujours une place assise.

 Le soir, trajet retour. Un bus attend les passagers pour remonter en une dizaine de minutes vers le centre-ville où je demeure.

 Un bémol ? Les trains ne circulent qu’aux heures de travail, c’est-à-dire entre 7 et 9h (en gros) et entre 16 et 18h le soir. Un trajet se fait à midi entre la gare et Saint-Bruno mais je m’y suis deja laissée prendre : aucun bus n’attendait à l’arrivée et la gare étant décentrée, j’ai dû finir par appeler – après moult péripéties – un taxi. En journée, le trajet se fait donc par bus, directement vers la station Longueuil depuis laquelle on rejoint la station Berri Uqam. Comptez une heure au moins…

 

 

-Lexie Swing-

 

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Marie Kléber dit :

    Ca a l’air vraiment sympa comme trajet. Quoi de mieux pour bien débuter la journée Lexie!

    1. lexieswing dit :

      Rien.. ah si : avoir un bon bouquin :)

  2. petiteyaye dit :

    J’adore la photo ! Je pense que oui comme tu n’en parles pas, mais j’espère qu’il fait bien chaud dans ton train…

    1. lexieswing dit :

      Oui, presque trop je trouve des fois car il fait -20 dehors alors la difference est un peu dure parfois :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s