Comment choisir le bon prénom ?

Faire part./ Photo Morgan
Faire part./ Photo Morgan

Qui dit grossesse dit liste à rallonge de prénoms, des ratures, des propositions, des « c’est une blague c’est ça? » face aux idées de l’autre. Parfois, il est encore plus difficile de prénommer son enfant que de le porter neuf mois. Mais une fois que les goûts se rejoignent et que l’accord se fait (« ok je renonce aux prénoms en A mais on choisit un prénom breton vu que ma mère a 1/8e de galette de blé noir dans le sang »), il reste un autre problème : comment sera-t-il perçu?

Quand mes anciennes collègues ont appris le nom de ma fille, elles m’ont dit que ça avait fait « jaser ». Entendez par là que la moitié le trouvait moche. Mais je ne suis pas un agneau de trois semaines, j’avais parfaitement conscience que le prénom choisi ne serait pas accepté avec bienveillance par tout le monde. Aucun prénom ne l’est. Trop original. Trop classique. Trop long. Trop farfelu. Trop vieux. Si vous rêvez d’appeler votre fils Octave il y a peu de chances que vous adhériez au prénom Kimberley. Et pourtant il y a fort à parier qu’une mère dopée aux hormones s’est levée (difficilement) un matin avec la certitude qu’il s’agissait du plus beau prénom du monde.

Ce problème écarté, il nous en restait un autre : nous allions nous expatrier. Nous savions comment pouvait être perçus les prénoms choisis dans notre pays d’origine, la France, mais au Canada? Et si c’était un nom associé à une personnalité controversée ? Et si ce prénom moderne en France était porté par des Québécoises de 70 ans et que tout le monde répondait « Ah oui? Comme ma grand-mère… »

Nous avions par exemple pensé à Cléo. Saviez-vous que Cléo est le nom d’un chien très célèbre ici? J’ai pu le constater dès que ma voisine s’est entichée d’un petit chiot. Pour elle, il s’agissait du nom tout trouvé! Quant aux différences générationnelles, elles ne cessent de me perturber. Les prénoms désuets dans l’Hexagone sont à la mode ici, tout comme d’autres prénoms portés par des femmes d’une quarantaine d’années en France.

Ainsi, l’une des petites copines de ma fille se nomme Simone, comme ma grande-tante. Mais sa grand-mère s’appelle Charlotte! Si une personne m’écrit en me disant s’appeler Manon, je sais immédiatement qu’elle a une cinquantaine d’années, à l’inverse d’Andrée qui a trente ans à peine. L’une de mes collègues – 27 ans – se prénomme Véronique, un prénom que porte également ma tante. Ma jeune collègue m’a raconté qu’elles avaient toujours été plusieurs à porter ce prénom dans sa classe. Ça m’a rappelé les quatre Julie de ma classe de première! Florence est dans le top 5 des prénoms de petite fille les plus donnés, mais c’est Olivia que j’ai le plus entendu jusqu’ici. Nous qui voulions un deuxième prénom courant pour notre fille, nous avons été servis!

Ces différences alimentent pas mal de nos lunchs québéco-français, on s’étonne, on se questionne. Outre les prénoms courts, comme en France, la mode est ici aux prénoms composés et certains ne cessent de me surprendre, comme une jeune femme croisée récemment et prénommée Alexe-Sandra.

Si c’est de nouveau une fille, notre choix de prénom est déjà fait. Il est intemporel. Mais la question du deuxième prénom se pose. Est-il courant? Désuet? Impossible d’interroger nos connaissances sans révéler nos cartes. Les forums seront donc nos meilleurs amis (sous un faux nom, bien évidemment ;))

-Lexie Swing-

 

15 commentaires Ajouter un commentaire

  1. petiteyaye dit :

    1. Quand mes amis canadiens m’ont dit qu’ils allaient appeler leur garçon Charles-Emile j’ai effectivement ravalé ma salive, mais maintenant j’adore ! 2. J’adhère totalement au prénom de ta première fille !! 3. Tu ne peux pas satisfaire tout le monde alors déjà si vous arrivez à vous satisfaire vous et votre enfant ce sera pas mal !! je me rends compte que beaucoup d’adultes n’aiment malheureusement pas leur prénom :-( moi j’adore le mien et mes parents n’ont jamais regretté leur choix ! 4. En effet aujourd’hui entre les expatriations, l’ouverture sur le monde, les métissages les possibilités sont décuplées, quelques contraintes avec aussi !

    1. lexieswing dit :

      Oui c’est une autre chose qui me surprend souvent, c’est que les prénoms composés ne sont pas formés comme nous d’un Marie-… Ou Anne… Et ils sont parfois longs! Je connais ainsi un Louis-Alexandre et un Charles-Emilien (proche du fils de tes amis :)).
      Moi aussi j’aime Bcp mon prenom qui a l’avantage d’avoir des syllabes tres faciles tout en étant peu courant. Et tout comme toi j’entends souvent des adultes dirent « mais quelle idée ont eu mes parents » avec des prénoms pourtant jolis…
      Est ce que Michoko a un deuxieme prenom ?

  2. Marie O' dit :

    Je crois que l’important eSt de choisir un prénom qui vous plaise, car essayer de plaire à tout le monde, c’est loin d’être gagné Lexie.
    Choisir un prénom c’est un vrai casse-tête chinois parfois. J’avoue que pour nous, c’est même un problème majeur puisque le papa de l’escargot refuse catégoriquement son prénom. Métissage oblige, je lui ai donné un deuxième prénom arabe que j’affectionnais particulièrement. Pourquoi je ne le lui ai pas donné en premier prénom, justement à cause de la France, parce que trop d’amis à moi ont été obligé de changer de prénom pour trouver un travail, pour se faire accepter.
    Il faut donc composer avec pas mal de critères aujourd’hui, sans garantie que le prénom choisi fasse l’unanimité.

    1. lexieswing dit :

      Ton fils a un prénom français et un deuxième prénom arabe, c’est ça? Son papa est de quelle origine ? Il y a beaucoup de métissage aussi, ce qui fait que les gens demandent systématiquement comment s’écrit ton prénom, et ils n’hésitent pas à mettre ton nom de famille dans la case prénom ça ne les émeut pas que ça puisse sonner bizarrement à l’oreille pour un prénom vu qu’il y a vraiment de toutes origines :). Chaque année, un blogue assez connu ici fait un top des pires prénoms et ils ont été beaucoup critiqués à ce sujet car ils citent des prénoms étrangers qu’ils trouvent drôles alors que c’est simplement qu’ils n’en connaissent pas l’origine…

  3. Delph dit :

    Pour notre première on a eu du mal à se mettre d’accord car autant pour un garçon on aime à peu près les mêmes choses et on avait déjà un prénom qu’on aimait tous les deux mais alors pour une fille… on n’a pas du tout les mêmes goûts. Moi j’aime les prénoms en A, mon chum déteste, et comme il a un nom de famille composé très long, on ne voulait pas un prénom trop long (ou composé) en plus. Au final on a réussi à se mettre d’accord sur un prénom au dernier moment et quand on a su qu’on attendait une autre fille, il a fallu tout recommencer! Même galère, sauf que mon chum a fini par aimer un prénom en A et que c’est celui qu’on a donné à notre fille, bien que nos familles faisaient de drôle de tête la première fois qu’on leur a dit! Un autre inconvénient je trouve c’est toutes les choses qu’on associe à un prénom (des ex par exemple, des anciennes connassainces, des connotations, etc.). Mon chum adorait Alice et moi à chaque fois que je le prononçais je poursuivais en chantant la chanson de Frankie Vincent (Alice ça glisse…), moi j’en aimais beaucoup un autre mais c’était « le chien de la voisine de la grand-mère » de mon chum quand il était petit!! Un vrai casse-tête!

    1. lexieswing dit :

      J’ai ce problème avec le prénom Elliott. Je le trouve vraiment mignon mais c’était effectivement le chien de mes grands-parents : impossible de le donner lol! C’est drôle ce que tu dis : d’ordinaire les couples semblent avoir plus d’idées pour les prénoms de filles :)

  4. ifeelblue dit :

    étant dans une province anglo, on a chois des prénoms qui passent aussi bien en anglais qu’en français, sans accent, etc. ;)

    et au Québec, mon prénom pourtant courant en France pour les personnes de mon âge (la 30aine) est un prénom de matante, j’avais toujours des réactions étonnées quand je rencontrais les gens ^^

    1. lexieswing dit :

      Oui je me dis que c’est sans doute la meilleure des choses à faire quand tu sais que ton enfant va vivre dans un contexte anglophone. Avez-vous eu du mal à vous mettre d’accord ? Je suis curieuse de ton prénom, je ne crois pas que tu l’aies déjà dit :) Moi les gens ne connaissent toujours pas le mien (pas plus qu’en France je veux dire), mais est-ce dû au métissage ? En tout cas on s’en étonne beaucoup moins ici.

      1. ifeelblue dit :

        comme on ne connait pas le sexe, on a dû choisir 2 prénoms. Pour le prénom fille, on l’avait déjà avant donc ça a été vite décidé. Pour le prénom garçon par contre, on a galéré, Monsieur étant très difficile :D

  5. Zhu dit :

    J’appréhendais le choix du prénom. Trois langues, trois cultures à marier. En plus, on est du genre têtus tous les deux. Genre, on peut pas se mettre d’accord sur la bonne façon de faire la vaisselle. Alors choisir un prénom…

    Je ne connaissais pas le sexe, je voulais la surprise. J’avais imposé le prénom de fille, qui était une « évidence » pour moi depuis des années. Je calais pour un gars. Feng, un soir, m’a proposé « Mark ». J’ai adoré tout de suite. En plus « Marc » est le second prénom de mon père (Feng ne savait pas). Pour son deuxième nom, on s’est lâché : « Floyd », comme les « Pink Floyd », on est fans :lol:

    La blague, c’était que seul le prénom « Peter » était banni. Oui, le nom de famille du papa chinois est le même que le p’tit personnage :lol:

  6. Manon dit :

    Bon déjà Félicitation!!
    Pour nous le choix du prénom a été très difficile…
    Nous voulions un prénom qui fasse référence aux origines de l’homme sans tomber dans la stigmatisation…
    Autant pour une fille nous étions d’accord dès le départ… vu notre mésentente sur le choix du garçon nous avons laissé couler jusqu’à l’annonce officielle du docteur… puis nous avons encore repoussé le débat… A la fin du 6 ème mois on a commencé à s’inquiéter réellement de la chose.
    Après plusieurs jours de débats argumentés, on avait un top 3… puis on a laissé couler jusqu’à ce que le choix s’impose à nous…
    Heureusement c’est venu…
    On lui a donné un second prénom bien de chez moi et un troisième bien de chez l’homme! (Pour ceux là on a été d’accord très très vite)
    Bref si de nouveau le sexe mâle s’impose chez nous ça risque d’être compliqué surtout que je ne m’imagine pas leurs donner un prénom relégué pour le premier….

    1. lexieswing dit :

      Moi non plus, du moins pas si c’est le même sexe :) Quand est-ce prévu chez vous??

      1. Manon dit :

        Annonce officielle dans très peu de temps et autant te dire qu-on ne fait rien comme tout le monde…
        😊

      2. lexieswing dit :

        Parce que tu attends des triplés?

      3. lexieswing dit :

        Ou alors tu accouches demain? lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s