Le lit parapluie Babybjorn : testé et approuvé!

La première version du lit Babybjorn
La première version du lit Babybjorn

Lorsque nous nous sommes équipés pour la venue de Miss Swing, nous savions déjà que notre immigration était imminente. Beaucoup de son premier mobilier était donc de la récup : Moïse familial puis lit de bébé de son papa, commode d’enfant de sa maman, table à langer de ses cousins, etc. Mais certaines choses devaient voyager avec nous, et allier donc confort et solidité, au minimum. Parmi elles, il y avait le choix du lit parapluie. On avait pu jauger au fil des années les lits de voyage façon supermarché à 40 euros et, au vu de l’importante utilisation, il est vite devenu évident que nous ne nous pouvions nous contenter de ça. On a donc choisi d’y mettre le prix (et d’y associer la famille ;)).

C’est comme ça que nous nous sommes tournés vers le lit parapluie Babybjorn.

– Adieu le lit parapluie dont l’irascibilité n’avait d’égale que la complexité. Je me souviens encore d’une improbable conversation lors du montage du lit de ma nièce au sujet d’un pied qu’il fallait tenir tout en tirant le montant opposé. Ici, pas de problème : on sort, on retourne, on soulève en secouant, on enclenche les 4 pieds et c’est bon. Et pareil au rangement (pas comme la tente Quechua!).

– Le lit des petits acrobates. Si Miss Swing n’a rien d’une terreur de cirque, elle a deux-trois amis qui sont de fervents adeptes de l’escalade nocturne par dessus la barrière du lit. Mon neveu connaît aussi à merveille le principe du lit parapluie qui bascule sous le poids. Ça ne risque pas d’arriver avec le babybjorn, le lit étant posé au sol et non sur pilotis.

– La solidité. Toute nordique!

– Le confort est digne d’un quatre étoiles version poupon. Point de petite chose toute dure et fine comme une crêpe de grand chef, que les spécialistes de puériculture ont le culot de qualifier de « matelas », ici le couchage est véritablement épais, et visiblement confortable!

– Le poids est light en comparaison des machins pas chers : 6 kg. Ce n’est pas le plus léger de sa catégorie mais il se défend!

A contrario, le Babybjorn a deux défauts selon moi. Déjà, il est cher. Plus de 200 euros contre 50 pour certains modèles de base. Plutôt onéreux lorsqu’on s’en sert seulement deux fois par an (240 euros mais je viens de voir une promo chez Aubert à 191 euros si ça vous intéresse, ou 300$ CAD). Cependant pour nous il a été vite rentabilisé : il a fait office de parc jusqu’aux 18 mois de la miss, il était donc déplié en permanence. De plus, il a servi non seulement en vacances, mais aussi durant plusieurs jours lorsque nous sommes arrivés au Québec. Rentabilité : maximale!

Le second défaut, c’est sa taille. Il prend un peu de place et pourtant il est impossible d’y coucher un enfant trop grand. Nous avons cessé d’y mettre Miss Swing, non pas que notre mini pouce n’y serait plus rentrée mais, en comparaison d’un lit d’enfant normal, ça devenait claustrophobique (j’invente des mots mais on se comprend). Même si le fabriquant assure qu’une utilisation est possible jusqu’à trois ans, je trouve qu’au delà de deux ans, l’utilisation devient donc difficile, voire impossible.

Bref, malgré ces deux petits défauts je l’aime d’amour. Il a servi longtemps à Miss Swing et sera bientôt ressorti comme parc pour sa petite soeur. En attendant, il va aller passer les vacances chez des amis qui hébergent bientôt un tout petit. Et c’est avec confiance que je le prête, sachant que ce petit bout qui m’est inconnu devrait y trouver un vrai confort et de la sécurité. Le top!

-Lexie Swing-

8 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Euphrosyne dit :

    On a le même, il est génial !! Je rajouterais juste un défaut : nous n’avons pas de voiture et nous transportons généralement les affaires de MiniJoie « à bout de bras », dans le métro, le bus, etc. Du coup, on aurait bien apprécié de pouvoir mettre ce lit en sac à dos !!! Le sac de transport ne le permet pas et c’est vraiment dommage puisque, vu son poids, il est prévu pour être régulièrement transporté :)

    1. lexieswing dit :

      J’avoue! Ceci dit j’aime assez sa forme de valise plate, nous qui avons une voiture, ça le rend plutôt facile à ranger dans le coffre.

  2. J’aurais TELLEMENT aimé que Mark reste dans un parc, un lit, un transat… juste pas dans mes bras 24/7! :lol:

    1. lexieswing dit :

      Je te comprends! Les « bébés à bras » comme les nounous les appellent, ça doit être épuisant. Tu utilisais un porte-bébé?

  3. petiteyaye dit :

    Je suis une as des lits parapluies de m…. (puisque vraiment occasionnel). J’ai la technique pour l’ouvrir en 10 secondes chrono mais je suis la seule dans mon entourage. Les autres sont allés jusqu’à découper le tissu du lit m’affirmant que le ressort était cassé. Mais non, regardez : clic clic clac !!

    1. lexieswing dit :

      T’es macgyver ;)

      1. petiteyaye dit :

        juste une mère désespérée qui a besoin de coucher son petit !

      2. lexieswing dit :

        Lol, le desespoir rend ingénieux :) Enfin pas tjs, des fois c’est pire lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s