Bye Instagram!

./Photo Wokandapix

J’ai lu ce matin cet article de Courrier international sur la place des réseaux sociaux dans nos vies et, j’avoue… J’ai souri. Souri parce que, il y a quelques jours ou semaines, j’ai quitté Instagram, par la petite porte. J’ai cessé de publier, puis de commenter, et finalement de consulter les photos des autres. J’y ai toujours un compte et je consulte parfois en sous-marin. Mais la suppression de l’application sur mon téléphone rend la chose beaucoup plus difficile.

Mon usage était devenu anxiogène. Je publiais finalement peu mais je me surprenais souvent à penser « ça ferait une belle photo Instagram ». J’avais souvent l’impression de stalker mes amis, tout en me demandant où ils étaient, et avec qui.

Je ne veux plus prendre des photos de mon enfant de dos, le jour de son anniversaire, pour pouvoir la publier sur les réseaux sociaux.

Je ne veux plus ouvrir un œilleton grand comme un écran de cellulaire et observer la vie des autres, sans leur contexte, sans leurs coulisses, et sans sous-titres.

Je ne veux plus attendre pour commencer mon plat ou une activité d’avoir instagrammé son contenu.

Quel sens a tout ça? Pour qui sont ces photos que l’on partage par milliers, rarement brutes, souvent retouchées, toujours travaillées.

Quel est la logique d’une mère comme moi qui voit sa fille faire ses premiers pas et, loin d’apprécier le moment, s’empare de son téléphone en disant « vas-y recommence chérie! ». #instababy #mamanfiere #premierspas

Combien de fois avons-nous partagé à des milliers de gens, à travers les réseaux sociaux, des photos qui n’étaient à l’origine destinées qu’à un seul? Et puis quid des visages de nos enfants, mille fois exposés contre leur propre volonté. Le consentement n’a de valeur que lorsqu’il est éclairé, formulé par des enfants suffisamment âgés, est-ce pour cela qu’on doit s’en moquer? Je ne crois pas.

Je prendrais toujours des photos pour les autres, je filmerais toujours mes enfants pour partager leurs apprentissages. Mais je le fais dans un but précis, pour partager à ceux que ça intéresse, à ceux qui les aime et ont un rôle dans leur vie. Des personnes que l’expatriation a rendu distantes de fait et avec qui nous avons besoin d’échanger des images pour donner des couleurs et du son à ce qu’elles savent de nos enfants. D’autres qui sont géographiquement proches, ces oncles et tantes d’adoption qui leur tiennent la main au quotidien. Je ne veux plus de ce système auquel je ne trouve plus de logique. Et je ne veux jamais, plus jamais, interrompre un jeu avec ma fille pour partager sa photo – de dos – à des milliers d’inconnus.

Tout le monde l’aura oubliée un instant plus tard, dans un battement de cils. Restera seulement le souvenir de ma fille, sa mère derrière ce maudit écran, et ses yeux absents.

-Lexie Swing-

 

PS Et désolée pour mes amis qui penseront que j’ai vu leurs photos alors que mon compte est en veille. Mais je reste friande de toutes vos photos, de vos nouvelles, de vos vidéos. Mon cellulaire et mon courriel vous sont ouverts, noyez-moi sous les photos de bébés, de belles vues et de jolis plats. Parce que j’aime toujours ça.

17 commentaires Ajouter un commentaire

  1. C’est marrant parce que paradoxalement je partage plus sur mon blog que sur FB (seul réseau ou je suis vraiment). Sur FB en fait je me rend compte que je partage plus mes opinions politiques et de temps en temps des photos de l’endroit ou je vis (les montagnes, les ours) ainsi que mes vacances d’été. Toutes les choses que j’aurais mis dans un album ou qui sortent de l’ordinaire.
    Je trouve ca très sain que tu prennes du recul pour mieux apprécier le temps que tu passes avec ta fille :) Avec tout ce partage et cette instantanéité on en oublie parfois de vivre!
    Apres c’est vrai que c’est tellement plus facile de garder le contact ainsi…

    1. lexieswing dit :

      Je partage très peu sur Fb (par contre je lis bcp de trucs là-dessus et c’est ma principale partage d’échanges avec mes amis) : une photo bi-annuelle de mes filles, quelques articles sur le Canada, le féminisme ou les animaux, et c’est tout :)

      1. Pareil que moi: Féminisme, Canada et des photos a noel et en été lol

  2. Nanou dit :

    Je n’ai pas de compte instagram, je ne regarde régulièrement le compte de personne mais j’apprécie de tomber au gré des blogs sur de belles photos de plats ou de déco ! C’est vrai que les photos plus perso (enfants) sont plus délicates puisqu’elles nous montrent un aspect plus intime ! Par contre j’aime beaucoup le ton de ton blog et je suis souvent en accord avec ta vision de la vie.

    1. lexieswing dit :

      Moi aussi j’aime bien les belles photos de blogues, surtout celles de nourriture ;) Merci pour ton compliment!

  3. Je n’avais même pas commencé Instagram, ni même Snapchat (en fait, je ne sais pas trop ce que c’est…) ni la myriade de réseaux sociaux super instantanés. Je trouve que je m’éparpillerais trop. Ce que j’aime, avec le blog, c’est que c’est moins immédiat, y’a un travail sur le texte et les photos quand même.

    Pis des fois, je suis tannée de « graver les moments ». Je suis de longues périodes sans prendre de photos.

    Tout ça pour dire que je te comprends!

  4. Steph dit :

    J’aimais bien te suivre sur tous les réseaux. Je m’ennuie :-) Mais, je comprends ta démarche. Je pense comme toi que les réseaux sociaux deviennent vite envahissant. Je n’ai jamais voulu y mettre ma vie ou tout mon quotidien, même avant d’avoir un blogue. Je choisis. Je vois plus les réseaux comme un outil de travail et je les utilises en ce sens. Le plus difficile, y faire un tour qu’en fin de journée, sinon beaucoup de temps perdu ;-)

  5. renataschultz dit :

    Quel courage! J’y pense régulièrement mais je n’ai pas encore osé sauter le pas! Et surtout d’arrêter complètement Internet. Plus de blogs, Facebook etc… Peut être un jour! ;-)

    1. lexieswing dit :

      J’avoue que je n’imagine pas tout supprimer, surtout que ça m’a permis de garder pas mal de contacts en dehors de ça (Facebook notamment)

  6. Marie Kléber dit :

    Je suis tout a fait d’accord avec ton billet Lexie. Pour ma part il m’a fallut couper avec Instagram pendant 6 bons mois pour retrouver l’appli et en faire bon usage. Je ne poste jamais de photo de mon fils ni de moi d’ailleurs et je ne passe plus mon temps à me demander ce que je fois prendre en photo pour que ça marche (ou pas)!
    Pourquoi j’ai repris, pour garder le contact avec des personnes que j’apprécie, qui ont arrêté leur blog ou qui ne sont pas calées contact par mail.
    Quand je prends conscience que je passe trop de temps ici ou ailleurs, je coupe tout pour 24h minimum. Ca fait un bien fou!

    1. lexieswing dit :

      Je ne savais pas que tu avais aussi coupé instagram à un moment, tu publiais beaucoup?

      1. Marie Kléber dit :

        Pas mal quand même. Et puis j’ai fait une overdose!!

  7. mychuchotis dit :

    Je suis tellement d’accord avec ton ressenti ! J’ai cessé de publier sur mon FB perso pour cette raison et je ne publie que les liens de mes articles sur mon FB blog. Pour Instagram, je pense aussi le quitter d’ici peu pour toutes les raisons citées. J’ai déjà cessé de suivre certaines personnes / blogueuses que je ne connaissais pas en vrai, car je voyais la bouille de leurs enfants tous les jours. J’en venais, sans forcément le chercher, à connaître chaque détail de ces enfants…que je ne connaissais pas en vrai ! Je les voyais grandir plus que ceux de mes amis proches qui ne sont pas autant accros aux réseaux sociaux et qui n’exposent pas leurs enfants tous les jours en image. Du coup j’ai cessé de suivre ce que je ne cautionnais pas vraiment, car j’ai toujours du mal à voir une centaine de commentaires entourer la photo d’enfants ou de nourrissons… ça peut paraître bête mais cette utilisation de leur image me dérange vraiment :( je sais que c’est un débat qui revient souvent mais moi aussi je trouve, comme toi, un peu étrange de me retrouver à prendre en photo de dos mon fils… Parfois prendre un peu de recul aide à se rendre compte de l’ironie de certaines situations ! (et Instagram devient vraiment le lieu de tous les sponsorings cachés et pas assumés c’est vraiment lassant) !! bref je te comprends !! ;-)

    1. lexieswing dit :

      La fameuse photo de dos, toi et moi on en avait parlé :) Je me demande de plus en plus quel est le sens de ces publications, je suis presque certaine qu’il y, au delà de la volonté de partage, quelque chose qui vint de notre égo ou de notre narcissisme. On essaye de mesurer la valeur de sa vie au nombre de likes sur une photo. Et je préfère arrêter avant de ne plus rien contrôler…

      1. mychuchotis dit :

        Ah mais c’est evident… Partager à des proches c’est être dans l’échange, l’affection, l’humour et c’est important de garder ce lien quand on est à distance… Mais partager à des inconnus bien sûr qu’il y a une part de narcissisme. D’ailleurs si on ne pouvait plus liker ou mettre des cœurs il n’y aurait plus personne qui publierait sur Instagram. Il faut cette « reconnaissance » pour que ça marche… Et moi aussi ça me dérange. Concernant autre chose, le blog : J’aime énormément écrire et je m’étais posé cette question du narcissisme de publier mes écrits… Puis je me suis aperçue que mon blog n’avait pas spécialement décollé et que je ne ressentais aucune déception ni envie de de le développer. Seuls m’importent les échanges au final… Mais du coup tu viens de me donner envie de quitter Instagram car moi aussi pas envie d’y perdre pied !!

      2. lexieswing dit :

        Quelques semaines après, je n’y vois toujours que du positif et bien moins d’omniprésence de mon téléphone!

  8. J’y pense souvent à tout ce que tu as écrit! C’est pourquoi sans être aussi catégorique que toi, je ne poste que peu de photos de temps en temps et pas que de mes enfants! J’essaye de mettre de jolies photos… Mais tu as complètement raison! Cette manie de mitrailler au moindre évènements ca craint! Tout comme de suivre l’évolution d’enfants qu’on ne connaît même pas! Bref merci pour ton article qui fait grandement réfléchir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s