Fête des pères, véritable hommage à la paternité?

Alors que State.fr publiait il y a trois jours un article intitulé « Comment sait-on quel jour tombe la fête des mères« , la journaliste Mélody Piu en profitait pour rappeler que, malgré les critiques dont fait parfois l’objet la fête des mères, il s’agit avant tout d’une tradition et non d’une invention des fleuristes. Une loi de 24 mai 1950, signée par Vincent Auriol, alors président de la République, consacre cette fête qui avait pris toute son importance après la première guerre mondiale.

Moi je suis du genre à voir toutes les fêtes comme commerciales: la Saint-Valentin, la fête des grands-mères. Noël le devient aussi quand le 12 décembre, j’ai déjà claqué mon budget loisirs dans une pile de bouquins ou un nouveau portable. N’empêche, quand j’ai vu l’article de Slate, je me suis aussitôt demandée « et les pères alors? » Les pères sont fêtés le troisième dimanche de juin dans de nombreux pays, dont la France. Et contrairement à la fête des mères, c’est bien un commerçant qui est à l’origine de cette célébration. C’est le fabriquant de briquets Flaminet, installé à Redon, qui eut le premier l’idée de la fête des Pères. Réputé pour ses nombreuses innovations commerciales (Galet, cadeaux de Noël et d’affaires…) , il proposa un briquet spécial pour les papas. L’idée d’une fête des pères était lancée! Elle devient officielle en France en 1952.

Mais au départ, la célébration vient des Etats-Unis. Sonora Smart Dodd, jeune femme originaire de l’Arkansas, avait été élevée par son père depuis le décès de sa mère alors qu’elle avait 16 ans. Entendant un jour à l’église un sermon au sujet de la fète des mères, elle eut envie de rendre hommage de la même façon à son père. Elle suggéra une fête à l’Alliance ministérielle de Spokane. La fête des pères fut célébrée pour la première fois à Spokane l’année suivante, le 19 juin 1910. Calvin Coolidge, président de 1924 à 1929 inaugura son mandat par la création d’un jour spécial dédiée aux pères. Et si les Américains suivirent rapidement l’idée, il faudra attendre 1966 pour que le président Lyndon Johnson proclame officiellement le troisième dimanche de juin comme étant celui de la fête des pères.

Le symbole des pères serait la rose. Mais comme pour toutes les fêtes et célébrations, on reste entièrement libre de choisir le cadeau que l’on veut, et même de célébrer ou non ce moment.

-Lexie Swing-

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s