Egalité hommes-femmes: ces pubs qui nous défrisent

Petite sortie ciné hier après-midi pour voir le dernier Tarantino. 17h, la lumière s’éteint et quelques pubs se succèdent. Et puis là, un pop-corn se coince. Pas dans les rouages de la salle de projection, non non, dans ma gorge. Bien au fond. Et j’en éructe de surprise. Puis de rage. Car au milieu des habituelles publicités pour les magasins et restos de la ville, la Région a calé sa propre annonce promotionnelle pour les études en Midi-Pyrénées. Tout à fait louable de sa part me direz-vous. Sauf que…

Sauf que… première image… un garçon. Il clame « je veux être docteur » (grand bien lui fasse). La fille à côté de lui répond, du tac-au-tac, « et moi infirmière ». C’est ce qui s’appelle avoir de la répartie. Enfin en 1960. Parce qu’à mon époque les filles répondent plutôt, « et moi ingénieur ». Mais bon, voyons la suite, on est joueur.

Les femmes n'aspirent qu'à une chose: être des princesses./ Photo D.C.Atty

C’est bien connu, les femmes n’aspirent qu’à une chose: être des princesses./ Photo D.C.Atty

Deuxième image. Le garçon « je veux être cariste » (un bon choix, le bâtiment manque de main d’oeuvre). La fille? « Et moi coiffeuse! » (jusqu’à preuve du contraire, la coiffure est un secteur qui lui, ne manque pas de volontaires). Mais allez, allez, y’a sûrement une leçon à tirer de tout ça, MidiPy est moderne, MidiPy veut nous dire quelque chose.

Troisième et dernière image. Le garçon: « Je veux être sportif de haut niveau » (un métier d’avenir, c’est certain…). La fille: « je veux être… secrétaire! » WHAT…THE…FUCK!! (Pop corn-étranglement-éructations-larmes-jurons-menaces). Alors là, une seule possibilité: la Région nous dit tout ça pour afficher ensuite un grand « NON », genre avec un sens interdit, un poing levé, un truc un peu révolutionnaire quoique, histoire de nous montrer que non, MidiPy ne mange pas de ce pain rassis.

Tu parles Charles… Le seul petit message qui a suivi? Un truc genre « MidiPy regorge de formations et d’études en tout genre, venez chez nous ». C’est marrant parce que pour moi, les études en MidiPy c’est plutôt ingénierie, aéronautique, informatique, audiovisuel, journalisme, droit et politique… Que des trucs « d’hommes » assurément!

J’en profite pour vous rappeler l’existence de cet excellent bouquin d’Annie Pastor: « Les pubs que vous ne verrez plus jamais« , un véritable recueil de sexisme et de racisme dont on n’est pas toujours si éloigné aujourd’hui.

-Lexie Swing-

Publicités

Une réflexion sur “Egalité hommes-femmes: ces pubs qui nous défrisent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s