En laisse

Il regarde à droite, puis à gauche, hésitant. Il ose un peu mais dans son dos la laisse se tend. Une main impatiente le ramène, le rabroue. « Non pas par là, là c’est la route, tu ne comprends pas? » Non, il ne comprend pas. Il tire un peu plus sur la laisse. Au loin un ballon roule. Un ballon rouge. Il aimerait bien rattraper le ballon rouge qui danse devant ses yeux. Mais il ne peut pas. Elle ne veut pas.

Il renonce et repart en zigzagant dans l’herbe, écrasant au passage quelques fleurs de pissenlit. Il est indifférent, arc-bouté au bout de la laisse, tendu de tout son être pour échapper au baudrier. Il lutte, tire vers l’avant. Incroyable la force que dégage ce si petit corps. Elle a relevé la tête pour observer une fillette qui se roule dans l’herbe et voilà qu’il lui échappe! Libéré du joug de la laisse, il galope dans les herbes folles. Elle hurle son nom mais il ne l’entend pas. Ivre de sensation, il ne quitte pas des yeux le ballon rouge qui rebondit sur le terrain de basket en contrebas.

Elle hurle aux gens de l’aider mais ils ne savent que faire. L’attraper au vol? Saisir la laisse? L’hésitation les paralyse et ils assistent impuissants à la cavalcade. Et puis le ballon s’arrête de tournoyer et la course s’arrête enfin. Il s’en empare. Il le dorlote, le presse contre lui. C’est un beau ballon rouge. Ce n’est qu’un petit garçon de deux ans. Un petit garçon qui voulait juste un ballon rouge. Et la chaleur d’une main contre la sienne, et non d’un baudrier froid entre ses maigres omoplates. Et encore moins d’une laisse, avec sa mère accrochée au bout.

Depuis quand les enfants sont-ils des chiens en laisse? D’où vient cette mode ridicule, ces sacs-à-dos-choupi-mignons avec une laisse au bout? Est-ce si dur d’apprendre à ses enfants à regarder avant de traverser? A ne pas lâcher la main? A écouter ses parents?

Essayez un « au pied », et vous verrez.

En laisse./

En laisse./

 

-Lexie Swing-

Publicités

12 réflexions sur “En laisse

  1. Jenzinha dit :

    Je ne trouve pas ça complètement stupide, le concept de la « laisse » accrochée à un petit sac à dos, mais tout dépend du contexte ; je m’explique. Je connais des mamans qui sont très grandes (1m75 minimum), et qui sont ravies, au moment où leurs petits commencent leurs premiers pas, de ne pas avoir à se tenir courbées en continu pour aider à cela. Leur dos est super reconnaissant de cette invention, et surtout, le petit semble apprendre hyper rapidement à se detacher de ses parents. Mais voilà, ça reste dans un contexte privé, pour l’apprentissage des premiers pas à la maison.
    Autre contexte où ça n’est pas complètement idiot, les endroits où il y a beaucoup de monde et que l’enfant, marchant depuis peu, ne veut ni rester dans une poussette, ni être scotché dans une écharpe ou dans les bras de ses parents, comme une galerie commerciale.
    Mais je pense en effet que la « distance » que crée cette sorte de laisse fait que l’enfant ne comprend pas où sont les limites car ce n’est plus directement le parent qui l’instaure, mais une pauvre laisse. Et pour apprendre à un gamin qu’il faut regarder avant de traverser (pour reprendre ton exemple), il me semble que c’est côte à côte avec ses parents qu’il le doit le faire, et pas au bout d’une laisse. Ta photo est très représentative, je trouve :-)

    Bref, invention stupide, oui et non. C’est l’usage qui en est fait ensuite qui rend le truc un peu choquant.

  2. pomdepin dit :

    J’étais comme toi, jusqu’à ce que L’Ado, à 2 ans m’échappe dans un centre commercial. Il n’a pas fallut plus de 10 minutes (très, très longues minutes) pour le retrouver, assis béat avec une sucette, entre deux hôtesses d’accueil. Il avait profiter que je ramassais la fille d’une copine tombée par terre (ma copine était à la caisse) pour courir voir les décorations de Noel. Ça m’a pris trente seconde, mais ça lui a suffit. Et bien, on a acheté un harnais. Ça n’empêche pas de donner la main, mais ça sécurise. Je ne l’ai jamais utilisé avec les autres, moins aventureux, mais si besoin, je n’hésiterais pas.

    • lexieswing dit :

      Lol tu vois quand je lis « et bien on lui a acheté un harnais » je pense inévitablement à mon chien, pr qui on a essayé toute sorte de laisse et de baudriers parce qu’il refusait d’écouter en balade… Est ce que tu étais pour ou contre avant l’ado? Est ce que c’est courant en Angleterre?

      • pomdepin dit :

        C’est assez courant. Et j’étais contre avant ça, mais ça m’a convaincue, c’est parfois utile. Tout dépend comment on s’en sert. Je lui donnais la main tout le temps, le harnais était entouré autour de mon poignet, au cas où. Du coup, si j’avais besoin de lui lâcher la main pour n’importe quoi, je savais qu’il n’allait pas s’échapper sur la route. Je ne m’en suis jamais resservi avec aucun des autres, mais sur le moment ça m’a vraiment rassuré.

  3. lexieswing dit :

    Le point de vue est courageux :) mais cependant je ne suis pas d’accord. Ici, et sûrement ailleurs, les petits de garderie, lorsqu’ils sont en sortie, ne se tiennent pas la main deux par deux mais ils se tiennent chacun à une corde centrale munie de poignées. Je comprends l’histoire de la taille, mais qu’est ce qui empêche les parents grands d’utiliser ce raccord à poignées? Le problème avec une laisse c’est que l’enfant n’est qu’un pantin, il n ‘est pas du tout acteur de sa sécurité ou de son apprentissage. Tu peux lui répéter mille fois de ne pas te lâcher la main, s’il n’a pas l’occasion d’exercer son choix, il ne pourra jamais apprendre. Aujourd’hui, par gain de temps, on utilise plein de solutions « temporaires » comme continuer à leur donner à manger jusqu’à 3 ans parce qu’on a pas le temps de ramasser la nourriture qui tombe par terre pendant que l’enfant s’exerce. Mettre deux enfants dans une même chambre parce qu’on a pas la place pour le moment, c’est une solution temporaire, lui mettre une laisse parce qu’on a pas la patience pour lui apprendre à ne pas courir ou à ne pas s’éloigner, c’est un défaut d’apprentissage à mon sens. On ne fait que repousser l’échéance car à 8 ans tu ne pourras plus lui mettre de laisse, il sera plus mature mais il n’aura tjs pas compris les règles parce qu.’il n’aura jamais eu l’occasion de les tester. Qu’en penses tu?

    • Jenzinha dit :

      Je suis d’accord avec ça, les règles (et donc les limites) ne sont à mon avis pas (toujours) comprises si elles ne sont pas données par les parents (ou plus généralement, un être humain adulte, la nounou, les grands parents…). La laisse instaure une limite, mais non comprise, donc forcément, tentante à franchir à la moindre occaz. Mais je ne suis pas mère, alors je me contenterai de lire vos exposés mesdames :-)

      • Jenzinha dit :

        ;-)
        Tu en vois beaucoup au Canada ? Au Brésil, c’était très courant. Ici au Portugal, je n’en ai jamais vus encore. Et une seule fois en France, à l’aéroport de Toulouse.

  4. Navarro dit :

    Ceci a existé au début des années 1950 en France. Tout n’est qu’un éternel recommencement, les bonnes et les mauvaises choses…

  5. My Chuchotis dit :

    Alors en France ça ne se voit pas du tout. Je savais qu’en Angleterre oui mais je ne savais pas que ça se faisait au Canada. Du coup forcément ça me choque un peu. Ça fait un peu chien en promenade et je te rejoins sur le fait que l’enfant n’est pas acteur de sa sécurité, mais relégué au rang de quelqu’un qui ne comprend pas donc qu’on attache. Hors un enfant qui marche est en âge de comprendre, même s’il n’obéit pas forcément! Je fais 1m74 mon fils de 18 mois marche depuis quelques temps et bien sûr il aime bien n’en faire qu’à sa tête. Alors oui je dois courir, me baisser, lui prendre parfois la main de force ou me mettre à sa hauteur pour lui expliquer que « non on n’approche pas de l’eau » « on ne monte pas tout seul sur le manège » ou « on ne s’enfuit pas » tout simplement…mais en fait je ne m’étais même pas posé la question d’un outil qui m’évite d’avoir ce dialogue! C’est peut-être culturel mais je ne préfère pas mettre un harnais à un enfant même si je comprends les motivations de ceux qui le font

  6. Delph dit :

    Quand t’as qu’un enfant ça va, mais quand t’en as deux, rapproché qui plus est, ça peut être très utile! Je n’en ai pas personnellement car je n’habite pas en ville mais pour une amie qui doit aller chercher son 2 ans à la garderie avec son 6 mois en poussette, elle y réfléchit très sérieusement depuis que son grand est parti en courant dans la rue bien qu’elle lui répète sans cesse la consigne de tenir la main ou la poussette… Et le petit ne peut pas toujours être en porte-bébé non plus. Bref, moi je comprends qu’on puisse y avoir recours mais c’est une question de circonstances adaptées aussi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s